Une baignade sous haute surveillance à la baie des Citrons et au Château-Royal

La ville de Nouméa vient de lancer une campagne pour recruter 13 nageurs-sauveteurs. Clôture des candidatures le vendredi 26 janvier.

L’année 2023 a été marquée par le risque requin sur les plages de Nouméa. Pour faire face au phénomène, la ville a déployé des mesures comme l’interdiction de baignade temporaire, la mise en place d’un filet anti-requin ou encore la création de zones de baignade surveillées. Ces dispositifs ont rassuré la population qui s’est peu à peu réappropriée l’espace marin. Pour animer et surveiller ces zones de baignade, le conseil municipal réuni le 20 décembre dernier a voté la création d’un centre de surveillance et de sauvetage nautique (CSSN) avec un budget alloué de quatre-vingts millions pour les créations de postes. Celui-ci sera opérationnel à partir du 1er mars. Le centre sera sous la responsabilité de la direction des services d’incendie et de secours (DSIS). La mission première de ce nouveau centre sera de surveiller les baignades sur les plages de la baie des Citrons et du Château-Royal, 7 jours sur 7, pendant toute l’année afin de prévenir les noyades.

Pour assurer le fonctionnement du centre, Nouméa recherche activement 13 nageurs-sauveteurs. Les postes sont à pourvoir à temps plein. Outre la surveillance des plages, les agents auront pour missions de prévenir les accidents par le biais d’informations auprès du public et de porter assistance aux personnes en détresse. Dans le cadre de ses missions, le nageur-sauveteur aura la charge de pratiquer les gestes de premiers secours lorsque cela s’avèrera nécessaire. Il préviendra l’usager des risques de la baignade par une information claire (conditions météorologiques, qualité de l’eau…). Il sensibilisera les plaisanciers sur les bons comportements à adopter à la plage. Par ailleurs il devra assurer l’évacuation du littoral et de la mer en cas d’alerte.

Géraldine Bourgoin, directrice des Services d’Incendie et de Secours de la ville de Nouméa, précise que « les personnes recrutées suivront une formation spécifique aux risques liés aux plages qu’on trouve à Nouméa, pendant une semaine début mars. Cette formation consiste à se familiariser avec le matériel et à appréhender la zone à surveiller. Elle est nationale et respecte la réglementation métropolitaine ». Le centre de surveillance et de sauvetage nautique vient compléter les trois premiers centres de secours existants de la ville : la caserne Lucien Parents, le centre de Normandie et le centre de traitement des alertes. Avec la création de cette caserne, la ville ajoute une plage surveillée ; celle du Château-Royal. La directrice ajoute que selon les besoins, le dispositif pourra évoluer. « Les gens échangent beaucoup avec le poste de secours sur les gestes de prévention à adopter. Par ailleurs, ils se baignent peu en dehors des zones non sécurisées sauf au bord. Trois types de population se rendent sur les baies : les familles qui viennent en masse avec le retour des vacances scolaires, les personnes âgées dès le matin avec la pratique d’activités douces, et les sportifs qui bénéficient de 750 mètres sécurisés à Baie des Citrons pour nager. La présence des nageurs-sauveteurs rassure la population puisqu’ils préviennent le risque de noyade, informent des risques encourus et assurent les soins pour la bobologie. De plus, ils augmentent l’efficacité d’intervention d’urgence sur les zones limitrophes comme l’île aux Canards ou l’îlot Maître puisqu’ils sont en lien direct avec le centre de secours. Au vu de l’augmentation de la fréquentation des plages et de l’activité nautique, leur activité apparait désormais essentielle ».


Conditions de candidature

Être âgé de 18 ans minimum, être titulaire du BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique), être titulaire du permis B. En outre, le candidat doit être autonome, rigoureux et maître de soi dans les situations d’urgence. Son esprit d’initiative lui permet d’être réactif pour rendre service à la population.

Optionnel mais souhaitable

Permis bateau, certificat restreint de radiotéléphonie (CRR), formation « premiers secours en équipe niveau 2 » (PSE 2).


Où envoyer sa candidature ?

Le CV et la lettre de motivation ainsi que la photocopie des diplômes demandés et la fiche de renseignements dûment complétée (disponible sur le site de la ville) seront adressés à [email protected]

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...