Une équipe en pleine reconstruction

La 17e édition des Jeux du Pacifique se déroule à Honiara, aux Salomon, du 19 novembre au 2 décembre. La Calédonie est engagée dans 19 des 24 disciplines présentes cette année. Focus sur le judo, où les Australiens font leur apparition pour la première fois.

Avec 23 médailles glanées aux Samoa, lors des derniers Jeux du Pacifique, les espoirs sont, logiquement, élevés. Pourtant, la délégation calédonienne avance avec davantage d’incertitudes qu’il y a quatre ans. Yohann Courtine, le manager de la sélection, ne se cache pas, mais pointe du doigt certains changements par rapport au dernier rendez-vous alors que seulement quatre des dix-sept compétiteurs retenus cette année étaient présents à Apia : Jaycee Brival (argent -57 kg, or par équipes, or open -57 kg), Jason Appavou (or -73 kg, or par équipes, or open -73 kg), Teva Gouriou Téva Gouriou (or +100 kg, or par équipes, bronze open +73 kg) et Vincent Néris (or par équipes).

Trois « expats »

Yohann Courtine, qui sera accompagné d’Abédias Trindade de Abreu et de Gérald Chadfeau en entraîneurs, avance vers les Salomon avec un groupe rajeuni, symbolisé notamment par Paulo Taukafauli, qui a eu « 15 ans au moins d’avril ». « Cela reste une très belle chance de médaille », assure le chef de file de la délégation. Et, malgré l’absence d’Alexis Mathieu, qui vise dorénavant les Jeux olympiques à Paris, et dont le calendrier international ne lui permettait pas de s’engager aux Jeux du Pacifique, les Cagous seront emmenés par des judokas d’expérience, à l’image du capitaine Téva Gouriou, présent dans la sélection depuis 2007, ou encore de Jaycee Brival, multiple championne de France (3e division), qui arrivera de Métropole, comme Joy Quemener et Idmont Pierrick. « On n’a pas l’équipe la plus performante de tous les temps, comme c’était le cas en 2011. Mais, on sera tout de même au rendez-vous, simplement peut-être un peu moins que d’habitude », prévient Yohann Courtine, qui espère tout de même décrocher « cinq ou six médailles d’or » sur cette édition. Des ambitions qui demeurent élevées alors que la Ligue calédonienne de judo a « tout mis en œuvre pour performer » avec notamment l’organisation de trois déplacements, à Tahiti, en Australie et en Nouvelle-Zélande, ces derniers mois.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,473FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...