Rencontre avec… François Asselin

Le président national de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) était en visite sur le territoire. L’occasion de faire le bilan et de dresser les inquiétudes des entrepreneurs calédoniens alors que les TPE et les PME représentent 99% des entreprises.

Vous achevez un séjour express en Calédonie. Quel était l’objet de votre visite sur le Caillou ?

François Asselin : Aujourd’hui, 99% de l’économie, en nombre d’entreprises, ce sont les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes entreprises (PME). C’est une colonne vertébrale du territoire, elles sont indispensables à la vie économique, mais elles sont aussi un vecteur social alors que les 6 000 entreprises font travailler environ 60 000 salariés. Pour tout cela, il est important que les entrepreneurs soient représentés, soient défendus. Il faut que leur position soit reconnue par toutes les instances. J’ai eu l’occasion d’aller à la rencontre des adhérents, c’était un long moment d’échange. Vous avez ici un tissu d’entreprises et d’entrepreneurs de grande qualité, mais ils ont aujourd’hui des inquiétudes.

Quelles sont-elles ?

FA : Il y a le contexte institutionnel qui n’est pas toujours clair. Lorsque vous êtes à la tête d’une entreprise et que vous voulez avancer, car l’inaction c’est la ruine, vous avez besoin d’un environnement qui est porteur à la volonté d’entreprendre. Or, quand votre horizon est bloqué, cela ne porte pas à la confiance et à l’espérance. Les entrepreneurs de Nouvelle-Calédonie demandent d’abord d’être au cœur du projet institutionnel qui concerne le territoire. Car, il ne faut pas oublier une chose, la richesse est créée par les entreprises, il est donc totalement légitime que les entrepreneurs soient partie prenante du débat institutionnel.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava...

En marge des émeutes, un motocycliste se tue à la Vallée-du-Tir

Un motocycliste est décédé vendredi soir à la Vallée-du-Tir,...

Pour les Calédoniens bloqués à l’étranger, « c’est vraiment la galère »

Depuis mardi, l’aéroport international de Tontouta est fermé et...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

EN DIRECT – Une vaste opération lancée pour « nettoyer » la route jusqu’à l’aéroport

21 h 00 - « Les groupes qui se sont mis en place dans la ville de Nouméa, les groupes de protection, les opérations...

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été blessées lors d'une échange de tirs sur un barrage à Kaala-Gomen. En Brousse, les manifestations contre...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava et Gilbert Tyuienon, la fin des blocages est dorénavant "vitale" sous peine de voir de...