Le conducteur d’un bus scolaire décède après un malaise au volant

Victime d’un malaise cardiaque, un conducteur de bus scolaire s’est encastré dans un cocotier, vendredi midi, au niveau des halles de Magenta. Il n’a pu être réanimé.

Le trajet entre Magenta et Rivière-Salée a tourné au drame pour les élèves du lycée Petro-Atiti. Le conducteur du bus scolaire, un homme âgé de 58 ans, a été victime d’un malaise cardiaque alors qu’il était en train de rouler rue Roger Gervolino. Le véhicule a alors défoncé une clôture avant de s’encastrer dans un cocotier, au niveau des halles de Magenta, qui s’est ensuite effondré sur des voitures stationnées sur le parking du centre commercial.

Malgré l’intervention des pompiers et du Samu qui, pendant 3⁄4 d’heure, ont prodigué un massage cardiaque, le conducteur n’a pu être réanimé et est décédé. Concernant les passagers, sur les 18 élèves présents dans le bus, seule une jeune fille a été légèrement blessée dans l’accident. Un accident qui a provoqué des perturbations au niveau de la circulation alors que la rue Roger Gervolino a été, en partie, fermée durant l’intervention, afin notamment de faciliter le travail des secours.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des...

Le foyer wallisien débute sa « seconde vie »

Le foyer wallisien et futunien de Nouvelle-Calédonie, important lieu...

Nos réseaux

6,904FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN (le reste des parts se partagent entre les provinces à 34% et un groupe japonais...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes à Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin qui ont constaté les conditions indignes de détention et...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un nouvel établissement pénitentiaire pour remplacer le Camp-Est. Il sera construit sur un terrain de 18...