Olivier Pérès demande à être libéré sans quoi il risque de « mourir »

Condamné en avril à quinze ans de réclusion criminelle en appel pour meurtre, l’ancien chirurgien du Médipôle a fait une demande de mise en liberté. Le parquet général s’y oppose. La décision est attendue dans une semaine.

C’est sûrement la première fois qu’il s’exprime ainsi. Maigre, le teint blafard, tenant à peine debout, Olivier Pérès a exprimé à la chambre de l’instruction, mercredi après-midi, qu’il était « prêt à faire de la prison » mais « pas à y mourir ». Cinq mois après sa condamnation par la cour d’assises d’appel à la peine de quinze années de réclusion criminelle pour le meurtre (et non plus l’assassinat) d’Éric Martinez sur le golf de Tina en septembre 2018, pour laquelle il s’est pourvu en cassation, l’ancien chef de service de chirurgie orthopédique et traumatologique du Médipôle a plaidé – sans avocat – sa demande de mise en liberté, rapport médical à l’appui. Rédigé par deux experts – un médecin et un psychiatre -, le document conclut au fait que son « pronostic vital est engagé à court terme » s’il reste incarcéré au Camp-Est.

Grimaçant de douleurs, Olivier Pérès, qui ne pèse que 51 kilos, a confié « dépérir » contre son gré. « Je ne sais même pas si je vais réussir à tenir jusqu’à la décision de la Cassation. Je suis en train de mourir d’une vie de grabataire au Camp-Est », a-t-il déclaré.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La voix du Caillou #313

Consultez en ligne l'édition du 26 juillet 2024 de...

Et ça brûle toujours

Les jours passent et la Nouvelle-Calédonie continue de brûler....

Sénat coutumier : l’incendiaire condamné

Pourquoi était-il absent mardi au tribunal correctionnel de Nouméa...

Un individu au « parcours de vie parfait » condamné pour injures raciales

Accusé de violences et d’outrages à l’encontre de gendarmes,...

L’avenir de la CLR bientôt débattu

Le Conseil supérieur de la fonction publique s’est réuni...

Nos réseaux

13,557FansJ'aime
392SuiveursSuivre
649SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La voix du Caillou #313

Consultez en ligne l'édition du 26 juillet 2024 de votre quotidien "La Voix du Caillou". Notre avenir s'écrit au quotidien…

Et ça brûle toujours

Les jours passent et la Nouvelle-Calédonie continue de brûler. Ça a été le cas, notamment, d’un bâtiment emblématique, la maison des syndicats à la...

Sénat coutumier : l’incendiaire condamné

Pourquoi était-il absent mardi au tribunal correctionnel de Nouméa ? Mystère. Pourquoi a-t-il commis cet acte à Nouville dans la soirée du 5 novembre...