La théorie des dominos

KNS, dont on nous présentait il y a peu des perspectives encourageantes, vient de recevoir un coup de massue avec l’annonce par Glencore d’un possible départ. Le groupe suisse, à l’évidence, ne veut plus payer, ou plutôt, ne veut pas être le seul à payer. Il s’en irait, nous dit-on, « si aucune nouvelle solution de financement n’était identifiée. ». Or de nouveaux financements, à part ceux de l’État, ou pourquoi pas d’un éventuel acheteur, personne n’en voit d’autres actuellement à l’horizon. L’avenir de KNS à court terme, c’est-à-dire jusqu’à février 2024, est clairement sombre. Cette annonce confirme le risque d’effondrement de la filière nickel calédonienne, comme l’envisageait le rapport de l’Inspection Générale des Finances et le Conseil Général de l’Economie. La mise en liquidation judiciaire de la Sonarep n’était pas une épreuve isolée, mais préfigurait peut-être la suite. La Sonarep, premier de nombreux dominos, à tomber, et maintenant KNS qui tremble sur ses bases, tandis que la SLN et Prony Resources ne sont guère plus vaillantes. Ce qui se passe réclame donc des décisions urgentes, à court, moyen et long terme, de la part du Comité Nickel qui s’est réuni plusieurs fois pour la séquence parisienne avec Gérald Darmanin.

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai...

Des élus d’Outre-mer appellent à une « réponse politique »

Une vingtaine d’élus ultramarins, dont le sénateur calédonien indépendantiste...

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un "nouveau cri d'alerte" dans un communiqué afin de protéger les entreprises "encore indemnes". La zone industrielle...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300 de ses ressortissants, actuellement bloqué en Calédonie en raison de la fermeture de l'aéroport de...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai dernier en Nouvelle-Calédonie, particulièrement dans la commune de Nouméa et du Grand Nouméa, la question...