La PBA, une discipline bien-être née en Calédonie

Ils sont une vingtaine de praticiens en « psycho-bio-acupressure » à exercer en Nouvelle-Calédonie. Mieux connue sous son sigle PBA, cette technique douce a été mise au point dès les années 1990 par le Dr Pierre-Noël Delatte, alors en poste sur le territoire. Elle vise à gérer les états émotionnels perturbants en libérant les blocages émotionnels. 

Un café bien-être était organisé mercredi dernier à l’Art Factory pour faire connaître la PBA. Les trois praticiennes présentes ont ainsi pu répondre aux questions du public sur cette discipline qui gagne du terrain sur le territoire. Et pour cause, c’est en Nouvelle-Calédonie que le Dr Pierre-Noël Delatte, médecin généraliste à Bourail puis à Nouméa, a mis au point cette technique à partir des années 1990. « Il avait une réputation de magicien, tout le monde en parlait dans Nouméa », se souvient Maïa Igneva, aujourd’hui praticienne en PBA. Lorsqu’en 2004, elle consulte pour soigner les maux de ventre de son fils, les résultats sont au-delà de ses attentes. « Il s’était formé en Australie à plusieurs techniques dont une acupuncture à 5 points, poursuit-elle. Il a voulu aider ses patients à soigner des douleurs physiques et il s’est aperçu que ces soins avaient une composante psychique qui n’était pas du tout mise en avant dans la formation qu’il avait suivie. » 

Lire les émotions dans le pouls

Constatant une réelle amélioration chez ses patients au niveau de leur bien-être, plus qu’au niveau médical proprement dit, le Dr Delatte décide d’étudier ces effets inattendus. Pour mettre le fruit de ses recherches à la portée du plus grand nombre, et en particulier des jeunes enfants, le médecin a mis au point une technique d’acupuncture sans aiguilles qui peut être utilisée par tous.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des...

Le foyer wallisien débute sa « seconde vie »

Le foyer wallisien et futunien de Nouvelle-Calédonie, important lieu...

Nos réseaux

6,904FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN (le reste des parts se partagent entre les provinces à 34% et un groupe japonais...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes à Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin qui ont constaté les conditions indignes de détention et...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un nouvel établissement pénitentiaire pour remplacer le Camp-Est. Il sera construit sur un terrain de 18...