Le respect de la parole donnée

L’UPM réunissait ce week-end son Comité central à Poya. Le parti, membre de l’UNI, a dressé le bilan de la séquence de discussions à Paris et réaffirmé ses positions.

C’était une réunion prévue de longue date dont l’objectif était de préparer le 40ème congrès de l’Union Progressiste en Mélanésie en novembre, mais l’actualité s’est invitée aux débats. « L’actualité politique liée à notre mission sur Paris est venue en priorité dans les débats, nous a dit Victor Tutugoro le président du parti. Nous avons donc analysé le programme du séjour à Paris, des différentes rencontres et la proposition de texte-martyre du ministre des Outre-mer. Un texte qu’il a proposé après plus de 9 réunions de travail depuis le mois d’avril. Et puis nous avons examiné l’actualité autour, c’est-à-dire le positionnement de la Commission Exécutive de l’Union Calédonienne à ce sujet. » 

« Nous ne comprenons pas le positionnement de l’UC »

Ce comité central intervenait en effet 48h après l’annonce par l’Union Calédonienne de son retrait de toutes les instances discussions avec l’État jusqu’en novembre prochain et le congrès du FLNKS. Une décision annoncée dans un communiqué au ton particulièrement virulent à l’encontre d’Emmanuel Macron et du gouvernement. Dès vendredi, mais à titre personnel dans nos colonnes, Victor Tutugoro s’étonnait pour le moins de ce « non-respect de la parole donnée. » A Poya, le Comité central de l’UPM a condamné cette attitude. « Conformément à la parole donnée à l’Élysée auprès du président Macron, de la Première ministre Elisabeth Borne et du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, par notre chef de délégation Roch Wamytan, nous a dit Victor Tutugoro, nous accueillons favorablement ce texte-martyre et nous allons contribuer à le rendre martyre en apportant nos propositions et dans le calendrier qui a été proposé. Nous à l’UMP, nous avons décidé de nous inscrire dans cette parole donnée et nous ne comprenons pas le positionnement de l’Union calédonienne. Nous le regrettons, c’est quand même le président Wamytan qui a donné le positionnement du groupe de discussion du FLNKS. » L’UMP va donc participer aux réunions de travail avec ceux qui vont s’inscrire dans cette méthode et ce calendrier. « Je pense aux camarades du Palika et du RDO qui n’ont encore rien dit, précise Victor Tutugoro, mais avec qui nous parlerons demain mardi lors du Bureau politique du FLNKS. »

Fil d'actualité

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un...

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un homme est décédé après avoir tenté de force le blocage et après avoir ouvert le...

EN DIRECT – Les forces de l’ordre ont repris le contrôle de l’axe Nouméa-Tontouta

Il y a une semaine, lundi 13 mai, la Nouvelle-Calédonie a basculé dans l'horreur avec le début des débordements et des émeutes. Si l'axe...

Une vaste opération lancée pour « nettoyer » la route jusqu’à l’aéroport

21 h 00 - « Les groupes qui se sont mis en place dans la ville de Nouméa, les groupes de protection, les opérations...