Handicapé à vie, un chauffard condamné pour la mort de son cousin

Un homme avait perdu la vie le 14 mars 2020 sur la route à Yaté après
une levée de deuil. Le conducteur, fortement alcoolisé, a écopé de sursis.

Un pas après l’autre, difficilement, il s’approche de la barre du tribunal. Les magistrats ne peuvent le suspecter d’aucune mise en scène, l’homme a été amputé d’une jambe. Ce trentenaire de la tribu d’Unia (Yaté) n’a jamais cherché à fuir ses responsabilités. Trois ans après l’accident qui a coûté la vie à son grand cousin, il sait bien que la justice attend des réponses. « Je n’ai aucun souvenir, rien. J’ai perdu la mémoire depuis l’accident, j’ai oublié tout ce qu’il s’est passé », révèle aussitôt le prévenu, au grand désespoir de la juridiction.

C’est donc la présidente Hélène Gaillet qui a retracé cette terrible soirée de mars 2020. Après une levée de deuil d’un grand-père de la tribu, une dizaine de personnes s’écarte de la cérémonie pour se retrouver et consommer de l’alcool dans les champs. Treize cartons de 24 canettes de bière sont partagés.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...