Francofolies annulés

Une bien triste nouvelle! Les conditions météorologiques ont contraint les organisateurs des Francofolies à annuler l’ensemble du festival qui devait avoir lieu ce week-end. 

Lors d’une conférence de presse organisée hier matin, ils ont justifié leur décision et ont tenu à remercier l’ensemble des personnes impliquées, les bénévoles, les artistes, les partenaires, ainsi que le public. Déjà plus de 6000 personnes avaient pris leurs places, et les organisateurs s’attendaient à ce que ce chiffre augmente, considérant que beaucoup de personnes prennent leurs billets au dernier moment. 

Pourquoi ne pas conserver au moins une soirée ?

Il s’agit d’une problématique d’installation. Au-dessus d’une certaine puissance de vent, les organisateurs ont l’obligation légale de démonter le toit de la scène. Or, une fois le toit démonté, il faut également démonter le reste du matériel pour éviter que celui-ci ne soit abîmé par la pluie. Monter une scène comme celle des Francofolies nécessite des jours de travail : il n’est donc pas possible de la remonter en 24h pour assurer une soirée de spectacle. 

Pourquoi ne pas déplacer l’évènement ? 

6000 personnes à déplacer, dans des conditions de sécurité et d’accueil optimales, c’est compliqué. Comme on peut l’imaginer, les organisateurs ont évalué tous les plans B potentiels pour ne pas avoir à annuler le festival. Malheureusement, aucune option ne s’est avérée suffisamment sécuritaire pour le public. Il y a aussi un enjeu de qualité : pas question d’offrir au public des conditions de spectacles moins bonnes que celles initialement prévues. 

Pourra-t-on voir les artistes ? 

Si la plupart des artistes invités ont pris l’avion du retour pour la France dès l’annonce de l’annulation, des showcases sont organisés par les partenaires privés de l’évènement, comme la GBNC et La Bodega. Consultez la page Facebook de La Bodega pour connaître le programme. 

Les futures Francofolies sont-elles menacées ? 

Pour le moment, aucune certitude. L’annulation des Francofolies est une grosse perte financière pour Musical Productions, qui se laisse donc quelques mois pour en évaluer les conséquences. 

Pourra-t-on être remboursé ? 

Oui. Les organisateurs promettent que tout le monde sera remboursé, mais demandent à la population d’être patiente, le temps que le système de remboursement se mette en place. Bien que cela n’ait pas été mentionné par les organisateurs, la rédaction rappelle qu’il est possible de ne pas se faire rembourser afin de soutenir cette entreprise locale. 

Kim Jandot

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Mais c’est qui maintenant la CCAT ?

Il y a quelques semaines encore, on savait qui...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron....

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves violences sur des policiers municipaux à Nouméa se sont plaints des conditions de détention d’un...