Un nouveau souffle pour Deva et Bourail

Sud Tourisme vient d’inaugurer un nouvel Office de Tourisme à l’entrée de Gouaro Deva à Bourail. L’occasion de faire un point sur le développement de ce site emblématique de la province Sud qui vise plus haut encore.

C’est une mini-révolution pour le tourisme bouraillais. L’Office de tourisme, situé à l’entrée du village dans son musée historique, a déménagé à l’entrée du Domaine de Deva. « C’est un temps fort pour nous, c’est très symbolique, car depuis octobre 2022 on a repris la poursuite de l’activité de Bourail Tourisme, donc c’est l’intégration de la commune de Bourail dans notre actionnariat (…). C’est aussi un symbole car Bourail-Deva fait partie des hotspots touristiques de la province Sud », explique Roxanne Brun, directrice de Sud Tourisme, en précisant toutefois « que l’intérieur (de Bourail) ne sera pas oublié ».  Les visiteurs sont désormais reçus à l’entrée du domaine de Deva dans un espace de 150 m2 dédié à l›information touristique et à la vente de souvenirs locaux. 

Un domaine en évolution

Depuis son acquisition par la province Sud en 1992, ce domaine de 7 815 hectares a connu un développement soutenu et se structure progressivement.  Sur les bords du littoral, Gouaro Deva accueille depuis 9 ans un hôtel 5 étoiles et un golf, mais aussi des pistes équestres, de randonnées pédestres et de VTT. « Si le domaine de Deva a mis du temps à se faire approprier par les visiteurs et les locaux » selon Roxanne Brun, il s’est désormais fait sa place dans le paysage. Près de 50 000 visiteurs ont foulé son sol en 2022. La fréquentation du Sheraton est également en hausse. 

C’est la société d’économie mixte « Mwe Ara » qui administre Gouaro Deva et gère son entretien, sa maintenance et sa stratégie de développement. Une SEM dont Roxanne Brun a été nommée directrice générale le 31 août dernier. « La mutualisation des missions de direction entre la SEM Mwe Ara et Sud Tourisme prend tout son sens dans une optique d’optimisation des ressources et la volonté d’une stratégie touristique provinciale concertée », souligne Jean-Gabriel Favreau, élu de la province Sud et également président des deux structures, pour qui « cette inauguration marque sans doute un nouveau départ pour ce qui est du développement du domaine de Deva et plus largement de Bourail ».

Accroître l’attractivité du domaine

La province Sud, la commune de Bourail et l’ensemble des administrateurs du domaine nourrissent des ambitions pour ce haut-lieu touristique de la province Sud, encore sous-exploité. « Le tourisme est le second pilier économique de Bourail », a rappelé lors de l’inauguration de l’Office de tourisme le maire de la commune Patrick Robelin, qui aimerait faire en sorte que « quand un touriste vient à Bourail, il reparte satisfait ». Un axe de travail a été identifié : éviter que les visiteurs réduisent leur durée de séjour, un phénomène qui a pu être observé. A ce titre, Gouaro Deva dispose de nombreux atouts. Selon Roxanne Brun, « c’est une chance d’avoir un domaine comme celui de Deva, gratuit, qui a des infrastructures publiques portées par la province Sud et qui, entre ses plaines et son lagon, peut rivaliser avec d’autres destinations de pleine nature au niveau international ». La directrice souhaite notamment « refluidifier le dialogue avec toutes les parties prenantes » et prolonger le développement du domaine sur la voie « d’un tourisme raisonné avec des activités bien intégrées dans l’environnement. L’idée n’est pas de dénaturer le domaine qui existe, mais de communiquer, faire savoir et transmettre », insiste-t-elle.  A ce titre, un centre multiculturel devrait prochainement voir le jour au centre du domaine. Il aura pour mission d’expliquer aux visiteurs l’histoire du lieu et de ses populations, particulièrement chargé.

B.Z

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Mais c’est qui maintenant la CCAT ?

Il y a quelques semaines encore, on savait qui...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron....

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves violences sur des policiers municipaux à Nouméa se sont plaints des conditions de détention d’un...

1 COMMENTAIRE