La crevette calédonienne, un must

Notre crevette bleue est prisée dans le monde entier. Sa production est aujourd’hui un pilier de l’économie néo-calédonienne. Découvrez tous les secrets de nos crevettes de l’écloserie à nos assiettes.

La crevette bleue (Penaeus Stylirostris) originaire d’Amérique Centrale, fut introduite en Nouvelle Calédonie en 1981. Cette espèce est particulièrement intéressante pour ses bonnes performances de croissance et son adaptation à l’environnement calédonien.

Intégrée verticalement et organisée autour du GFA (Groupement des Fermes Agricoles), la filière comprend quatre écloseries, deux provendiers (fournisseurs d’aliments de crevettes), dix-huit fermes de grossissement et deux ateliers de conditionnement : un à Koné (SOPAC : Société des Producteurs Aquacoles qui conditionne et commercialise la production de la plupart des fermes aquacoles de Nouvelle Calédonie.), et l’autre à La Foa («Pénéide de Ouano »).

Dans un environnement unique, la crevette de Nouvelle Calédonie est élevée sans antibiotique, en croissance lente (la durée d’élevage est de 4 à 6 mois), avec un seul cycle de production par an, dans des bassins à fonds naturels. Après la pêche, la congélation est très rapide, en saumure. La crevette est cuite sans colorant. Les pratiques d’élevage sont semi-extensives, aussi proches que possible des conditions naturelles. Le cahier des charges d’élevage et de transformation garantit une parfaite sécurité. Le conditionnement dans les 16 heures qui suivent la pêche et le respect de la chaîne du froid, contribuent à une qualité microbiologique irréprochable.

De la réception au calibrage, et au mode de congélation par saumurage, en passant par un pôle de conditionnement performant, un contrôle qualité permanent est effectué ainsi que le traitement des eaux usées.

Côté cuisine

La crevette calédonienne, c’est plus de 40 ans d’expérience ! La cuisine calédonienne tire sa richesse et sa diversité du métissage des peuples qui la mitonnent. La crevette produite en Nouvelle-Calédonie est une crevette «nhaut de gamme » de très bonne qualité gustative. Son goût et sa consistance craquante en font un produit de qualité gastronomique.

La crevette de Nouvelle Calédonie a de magnifiques reflets bleus et une queue bleue-violette lorsqu’elle est crue. Cuite, elle est rose orangé, sa couleur allant du rosé clair opaline au rose orange soutenu : elle est en effet toujours cuite sans colorant et sa couleur dépend de la nature des sols des bassins dans lesquels elle a grandi.

Accompagnées de légumes et gingembre c’est un régal. En salade ou pour les amateurs de poisson cru, en carpaccio, c’est du pur bonheur avec ce petit goût de noisette en bouche.

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Émeutes : au tribunal de Nouméa, les pilleurs se défendent, « on n’a rien cassé, on s’est juste servi »

Tandis que les violences urbaines se poursuivent dans Nouméa et ses alentours, défilent devant le tribunal correctionnel de Nouméa les premiers émeutiers et pillards...

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue sur le...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...