Après s’être évadé en janvier, il est renvoyé au Camp-Est

Un homme de 29 ans a de nouveau été condamné à 45 mois de prison alors qu’il n’avait pas regagné le Camp-Est en janvier dernier, après une permission de sortie.

Son évasion aura finalement duré près de huit mois. Le 17 janvier dernier, un homme de 29 ans, condamné pour des actes de vol et de violence, n’avait pas regagné le Camp Est alors qu’il bénéficiait d’une simple permission de sortie. L’affaire remonte aux oreilles de la gendarmerie en avril dernier, qui se met alors sur les traces de cet homme, originaire de Koumac, connu « très défavorablement des services ».

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...