Un poulailler chez soi

Avec un peu d’espace, il est facile d’avoir un poulailler chez soi. Vous pouvez soit l’acheter tout fait, soit le fabriquer vous-même ce qui vous permettra d’adapter la construction afin qu’elle s’intègre au mieux dans votre jardin.

Avoir des œufs frais, y mettre vos restes de fruits et légumes, se servir des excréments des poules comme engrais et compost, voilà quelques bonnes raisons d’avoir un poulailler à domicile. De plus est, c’est ludique si vous avez des enfants, cela leur apprendra le sens des responsabilités en s’occupant bien des animaux.

Du bon sens avant tout

L’espace doit être avant tout pratique afin que vous puissiez y accéder facilement notamment pour le nettoyer, le bien-être des poules en dépend. L’accès pour récupérer les œufs doit être dégagé et il faut ensuite installer les équipements indispensables comme le pondoir, la mangeoire et l’abreuvoir. Le poulailler ne doit pas être trop ensoleillé et à l’abri du vent. Pour les murs, vous pouvez opter pour le bois, bon compromis au niveau du coût et bon isolant thermique. Pensez au bois de récupération, notamment les fameuses palettes dont bon nombre de grandes enseignes se débarrassent régulièrement. Normalement pour un poulailler « confort », il faut compter 1 m2 par poule. Il est nécessaire également que les poules puissent se promener, il vous faudra donc un peu d’espace pour y installer du grillage. Pour le sol, pas besoin d’en faire un spécifique, une couche de paillis peut suffire (à changer régulièrement) et en plus elle absorbera les odeurs parfois rebutantes. Animations 3D, photos et plans regorgent sur internet, vous aurez l’embarras du choix. N’oubliez pas d’installer votre poulailler à proximité d’un point d’eau.

De bonnes conditions

Les poules aiment la compagnie, une poule seule aura tendance à déprimer, donc privilégiez plusieurs poules suivant l’espace donc vous disposez. Elles ont besoin d’espace pour gambader, elles ne peuvent pas rester toute la journée dans le poulailler et elles sont plutôt matinales… Les poules sont omnivores, elles doivent donc avoir une alimentation variée. Pour leurs vitamines l’herbe est indispensable, toutes comme les épluchures de légumes, le reste de riz ou de pâtes conviennent également à leur alimentation. Pour les protéines, elles en trouveront surement d’elles-mêmes en grattant la terre. Pour une meilleure ponte, il est bien de compléter par un apport de graines ou granulés.

A raison d’un œuf tous les jours ou tous les deux jours, voilà de quoi suffire à la consommation de toute une famille. Et des œufs frais quoi de mieux ? Il faut juste avoir un peu de motivation car fabriquer un poulailler demande de l’entretien et de l’espace, afin que vos poules s’épanouissent.

Fil d'actualité

Notre santé part-elle en fumée ?

Depuis le début des émeutes, la Calédonie vit au...

Les mariages, malmenés par la crise

Les couples de la région, qui espéraient célébrer leur...

Rencontre avec… Monseigneur Michel Calvet

Nommé évêque en 1979 puis archevêque de Nouméa le...

Il scie une branche et blesse son voisin

Le coup de main, illégal car payé alors que...

Initiative commune

C’est suffisamment important pour être souligné : les quatre...

Nos réseaux

13,557FansJ'aime
392SuiveursSuivre
649SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Notre santé part-elle en fumée ?

Depuis le début des émeutes, la Calédonie vit au rythme des incendies et jets de bombes lacrymogènes. Si les fumées dégagées polluent l’air, celles-ci...

Les mariages, malmenés par la crise

Les couples de la région, qui espéraient célébrer leur amour entourés de leurs proches, se trouvent pris dans une tempête d’incertitudes. Avec le couvre-feu...

Rencontre avec… Monseigneur Michel Calvet

Nommé évêque en 1979 puis archevêque de Nouméa le 19 juin 1981, Monseigneur Calvet a vécu tous les moments forts de l’histoire contemporaine de...