Rencontre avec… Olivier Le Dain

Président de la Ligue calédonienne de tennis, Olivier Le Dain fait le point sur la saison qui s’achève, jeudi, et sur celle qui commence, le lendemain.

Vous allez finir la saison 2022-2023 à combien de licenciés ?

Olivier Le Dain : Environ 2 400 licenciés, dont un tiers de filles.

Est-ce un total qui vous satisfait ?

OLD : C’est plutôt positif, puisque ça fait une progression de 14 % par rapport à l’an dernier. On a eu une grosse augmentation du nombre de licenciés au padel : ils étaient 47 l’année dernière, maintenant on en a 388. Si on ajoute ceux qui ont une licence multi-raquettes, on peut estimer la communauté du padel à 600 joueurs, avec une proportion de femmes plus importante qu’au tennis. Pour expliquer l’augmentation du nombre de licenciés dans la Ligue, on a aussi entre 75 et 80 licences d’un aspect social, avec l’association Fête le Mur.

Que retenez-vous comme bons résultats cette saison ?

OLD : Il y en a eu plusieurs. Il y a notamment eu un titre de champion de France des 15/16 ans avec Heremana Courte. C’est important, parce que ça n’arrive pas tous les jours ! Même s’il est parti depuis un an et demi, c’est vraiment un enfant du pays, qui reste très attaché au territoire. Ce titre, c’est une belle récompense, un beau résultat qui fait du bien, aussi bien à lui qu’à toutes les personnes qui ont travaillé sur ce projet depuis dix ans. Cette saison, il y a aussi Louam Boivin qui a gagné plusieurs tournois. Il est aussi l’un des rares à avoir battu « Nicki » Ngodrela. Il vient de partir dans une université américaine, comme d’ailleurs Rafael Bonnet de Larbogne et Nell Rollin. On commence à en avoir un paquet qui sont là-bas ! On va essayer de continuer à les suivre, d’être en contact avec eux et avec leurs entraîneurs, pour voir s’ils sont disponibles pour les Jeux du Pacifique en fin d’année. Sur les résultats, on a aussi deux jeunes, Sacha Foutieau-Gauvain et Jalane Salaün-Ouillemon, qui sont en train de faire des tournois en Europe. Cela leur permet de prendre de l’expérience.

Pour ces Jeux, aux Salomon, allez-vous envoyer quatre joueurs et autant de joueuses ?

OLD : Les filles, non, il y en aura une, Leilany Ipunesso, et peut-être une deuxième, Loïca Lambot : on est en discussions avec le CTOS pour qu’on puisse la faire venir. Pour les garçons, oui ils seront quatre. On ne sait pas encore qui, ça va dépendre des disponibilités de chacun.

Quels sont les projets pour la saison à venir ?

OLD : Au niveau du padel, on aimerait, à la Ligue, organiser moins de tournois pour les séniors, en laissant les clubs s’en occuper. On souhaite se concentrer sur les jeunes et les plus de 45 ans. Après, en termes d’infrastructures on a, aujourd’hui, des terrains dans quatre endroits de Nouméa : Receiving, Mont-Coffyn, Olympique et à la Ligue. Pour 2024, il est prévu un, voire deux projets dans le Grand Nouméa, pour donner à cette discipline l’espace qu’elle mérite. Ensuite, concernant le tennis, on a soutenu cette saison, à travers une aide fédérale, la création de deux terrains de padel au Mont-Coffyn, et la réfection de deux courts de tennis à Bourail et de quatre autres au Mont-Dore. Maintenant, il faut voir avec les communes concernées pour aider le club de La Foa et celui de Koumac, dont l’état des terrains est catastrophique. On aimerait aussi avoir un club à Boulouparis, comme ça on aurait une vraie couverture sur toute la côte Ouest. Mais pour cela, il faut des personnes motivées, des bénévoles. On voudrait aussi avoir plus de clubs sur la côte Est : auparavant il y a eu Houaïlou et Canala, mais aujourd’hui il y a seulement celui de Poindimié. Dans la Ligue, on a une vingtaine de clubs, dont un à Wallis, qu’on a visité en avril et qu’on aide. Puis, en 2025, ou dès 2024 si on le peut, il faudra se pencher sur le club de Païta, pour une réfection des courts.

En parlant de courts, ceux de la Ligue, au Ouen-Toro, vont-ils être changés ?

OLD : Oui, les deux courts principaux en 2023, et les cinq du bas en 2024.

Moment phare de la saison, le Challenger de Nouméa (aussi appelé Open Sifa), sur ces courts, sera-t-il encore au programme pour la première semaine de l’année ?

OLD : Oui, ce sera du 31 décembre au 6 janvier. Ce ne sera pas la 20e édition, puisqu’elle aura lieu dans un an. Mais ce sera les 20 ans du tournoi, donc on veut faire quelque chose de bien. On voit que c’est un événement qui plaît. Lors de la dernière édition, on a battu un record d’affluence, avec plus de 11 000 personnes sur la semaine. Pour la prochaine édition, je ne peux pas encore l’annoncer, en tout cas pas en dire plus, mais il devrait y avoir la présence d’un joueur français qui a été dans le top 10. Je l’ai eu au téléphone, il est d’accord. Il y en aura peut-être aussi un autre, mais pour lui ça dépend du classement qui sera le sien au moment du tournoi.

Propos recueillis par Anthony Fillet

Fil d'actualité

Elle cache le décès de sa mère pour continuer à percevoir sa retraite pendant neuf ans

Pendant pratiquement une décennie, elle a profité de la...

La cocaïne était cachée dans des produits de toilette : des trafiquants devant la justice

Dix personnes doivent être jugées en comparution sur reconnaissance...

Une nouvelle manifestation dans les rues de Nouméa

Alors que les ministres de la défense de la...

« Renforcer notre cohésion et notre coopération »

La 10e édition de la Conférence des ministres de...

On se jette à l’eau

Ce moment, des centaines de Nouméens l’attendaient avec impatience....

Nos réseaux

4,067FansJ'aime
146SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Elle cache le décès de sa mère pour continuer à percevoir sa retraite pendant neuf ans

Pendant pratiquement une décennie, elle a profité de la pension de retraite de sa mère qui était décédée. Elle n’avait jamais déclaré sa mort...

La cocaïne était cachée dans des produits de toilette : des trafiquants devant la justice

Dix personnes doivent être jugées en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité pour leur implication dans un trafic de grande envergure d’importation de poudre...

Une nouvelle manifestation dans les rues de Nouméa

Alors que les ministres de la défense de la zone Pacifique Sud étaient réunis à la CPS à l’Anse Vata pour l’ouverture du South...