Au Camp-Est pour avoir explosé une bouteille sur la tête de son beau-père

Schizophrénie, alcool, vengeance et violence : un cocktail détonnant pour lequel un homme de 32 ans a été condamné mardi à Nouméa à quinze mois de prison ferme.

Il y a un mois et demi, un dimanche en début d’après-midi, dans le centre-ville de Nouméa, un homme se précipite vers la caserne des pompiers. Entaillé sur huit centimètres près de l’oreille gauche, il saigne abondamment. Appelés, les policiers interpellent l’auteur des faits, le beau-fils de la victime. Le prévenu, jugé mardi matin par le tribunal correctionnel de Nouméa, présente des « troubles psychiatriques », entame la présidente de l’audience, Lise Prenel. « Hospitalisé cinq fois depuis 2014 », il souffre de « schizophrénie », maladie pour laquelle il reçoit une injection toutes les deux semaines. Depuis, « ça va mieux », assure le mis en cause. Sauf, bien sûr, quand il ouvre une canette ou une bouteille, « une habitude » malheureuse. « Si je ne bois pas d’alcool, je suis quelqu’un de bien », résume-t-il.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Émeutes : au tribunal de Nouméa, les pilleurs se défendent, « on n’a rien cassé, on s’est juste servi »

Tandis que les violences urbaines se poursuivent dans Nouméa et ses alentours, défilent devant le tribunal correctionnel de Nouméa les premiers émeutiers et pillards...

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron....

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...