Journée de sensibilisation à Ponérihouen

A l’initiative d’Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge de la condition féminine, une journée de sensibilisation était organisée hier auprès des lycéens.

Il s’agissait d’une journée de sensibilisation et de prévention auprès d’un public jeune, des élèves des lycées de Poindimié et de Touho, organisée à la Maison de la Femme. Un certain nombre d’ateliers ont eu lieu toute la matinée sur la santé affective et sexuelle, et sur la lutte contre les addictions. Le dispositif « Aller vers » de la Croix Rouge a été présenté aux jeunes autour des violences intra-familiales. La gendarmerie était également présente avec l’équipe de la maison de protection des familles, qui a expliqué quel était son rôle et comment elle intervenait. Participaient également à cette journée deux éducatrices sanitaires de la province Nord. L’association CP2S de promotion de la santé sexuelle animait un atelier au sein duquel il a été question de la santé sexuelle, du consentement et les dérives éventuelles. Il y avait également un atelier qui avait trait au cancer, en particulier le cancer du sein. Était enfin présent l’Ordre des sagefemmes présidé par UN sagefemme, l’occasion de montrer aux jeunes que ce beau métier n’est pas uniquement féminin, et d’ouvrir le débat sur l’égalité filles-garçons. « Tout était en lien avec les jeunes bien sûr, nous a dit Tiaré Le Goff chargé de la santé au féminin au cabinet d’Isabelle Champmoreau, mais aussi de la femme, la grossesse, ses répercussions dans la famille. Les élèves ont tourné sur tous les ateliers durant la matinée, avant d’assister à la projection du film « Radioactive » qui relate la vie de Marie Curie et de ses difficultés en tant que chercheuse. »

Les femmes invitées

« Nous avons également invité les femmes à prendre part à ces rencontres, précise Tiaré Le Goff. Nous avons longuement parlé des 1000 premiers jours de l’enfant, mais aussi de la thématique de l’alcoolisation fœtale et de ses répercussions sur la vie de l’enfant. La journée s’est achevée avec une invitation lancée à l’ensemble de la population à assister gratuitement à la projection d’un film, qui sortait totalement du champ santé et prévention puisqu’il s’agissait de « Top Gun : Maverick ». C’était une séance ciné familiale et conviviale. Ça n’était pas la journée de la femme, ça n’était pas la journée de la santé, mais cette opération était l’occasion de faire vivre la maison de la Femme. Et ce dans l’optique de signer une convention de partenariat avec la commune de Ponérihouen, d’où est originaire Isabelle Champmoreau, et la province Nord, pour permettre des actions délocalisées en rapport avec les femmes et la famille. »

Fil d'actualité

La voix du Caillou #313

Consultez en ligne l'édition du 26 juillet 2024 de...

Et ça brûle toujours

Les jours passent et la Nouvelle-Calédonie continue de brûler....

Sénat coutumier : l’incendiaire condamné

Pourquoi était-il absent mardi au tribunal correctionnel de Nouméa...

Un individu au « parcours de vie parfait » condamné pour injures raciales

Accusé de violences et d’outrages à l’encontre de gendarmes,...

L’avenir de la CLR bientôt débattu

Le Conseil supérieur de la fonction publique s’est réuni...

Nos réseaux

13,557FansJ'aime
392SuiveursSuivre
649SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La voix du Caillou #313

Consultez en ligne l'édition du 26 juillet 2024 de votre quotidien "La Voix du Caillou". Notre avenir s'écrit au quotidien…

Et ça brûle toujours

Les jours passent et la Nouvelle-Calédonie continue de brûler. Ça a été le cas, notamment, d’un bâtiment emblématique, la maison des syndicats à la...

Sénat coutumier : l’incendiaire condamné

Pourquoi était-il absent mardi au tribunal correctionnel de Nouméa ? Mystère. Pourquoi a-t-il commis cet acte à Nouville dans la soirée du 5 novembre...