Le dossier Sonarep vu par les indépendantistes

Paul Néaoutyine et Daniel Goa se sont exprimés sur l’affaire de la Sonarep. Ils ont pris en bout la SLN et l’État.

S’exprimant chacun par voie de communiqué, on note que ne le président de la province Nord ni celui de l’UC ne condamne les violences dont la SLN a été la cible la semaine dernière. Daniel Goa déclare même tenir « à exprimer mon entier soutien à la Sonarep, ainsi qu’à ses sympathisants, particulièrement au Syndicat des Rouleurs Pays, dont le président a eu le mérite de s’élever contre l’injustice. » Paul Néaoutyine pour sa part n’exonère pas la Sonarep de toute responsabilité dans cette affaire, précisant que c’est « avec l’appui de la Sonarep » que la SLN « a décidé seule de déployer dès 2019, son modèle d’exploitation et ouvert des chantiers sur le massif de Poum, sachant pertinemment qu’elle ne disposait pas de toutes les autorisations administratives requises. » Il est vrai que le dossier Sonarep est depuis longtemps une sérieuse pomme de discorde politique entre l’UC et le Palika, en fait depuis le débarquement de la précédente direction de la société, composée de proche de Paul Néaoutyine.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...