Les locaux visent juste

Une compétition internationale réunissant des tireurs calédoniens et tahitiens a démarré mardi à Païta. Elle s’achève ce vendredi.

La Coupe des PTOM (Pays et territoires d’outre-mer) a « commencé à Tahiti en 2018 ». Elle est prévue « tous les deux ans ». Ainsi, « en 2020 ça devait être chez nous, mais il y a eu le Covid. On a reporté, reporté, reporté », jusqu’à cette année, pour ce qui est donc « la 2e édition », résume Marion Roumagne. Le président de la Ligue calédonienne de ball-trap, lui-même adroit tireur, est satisfait de la participation : « on a 19 Tahitiens et 21 Calédoniens ». Entre eux perdure une rivalité sportive. Les Tahitiens, « ce sont les cousins du Pacifique, ce sont des amis, mais il n’est pas question de les laisser gagner, on est là pour les battre ! »

Les Tahitiens déçoivent

Après trois jours de compétition, « tout roule », savoure Marion Roumagne. « Tout le monde essaie de tirer son épingle du jeu », et « pour l›instant ce sont les Calédoniens qui tiennent la dragée haute ». La tendance peut-elle continuer ce vendredi, dernier jour de l’événement ? « Ah, bah oui », dégaine le président, « un peu surpris quand même » par le niveau, pas énorme, des Tahitiens en début de compétition.

Le premier jour, les tireurs se sont affrontés dans l’épreuve du « single rise ». Kevin Lepigeon et Fabrice Azzaro ont fini à égalité en tête du classement, avant que le premier des deux ne fasse la différence lors de prolongations. Situation similaire pour la 3e place, finalement prise par Marion Roumagne devant Yann Blanquet et Gérard Launay. Le meilleur Tahitien, Francis Sanford, a dû se contenter du 6e rang.

Le lendemain, mercredi, l’épreuve du « single barrel » était au menu, le tout « avec un vent » pas spécialement « fort mais très changeant ». Conséquence : « ça fait longtemps qu’on n’avait pas fait des scores aussi mauvais », rigole Marion Roumagne. Kevin Lepigeon l’a de nouveau emporté, devançant au bout du suspense Fabrice Azzaro. Le podium a été complété par Joël Delafenetre, un souffle devant Armand Cecchini et Francis Sanford. Première féminine : Dominique Blanc, 6e du jour au classement mixte après avoir été 9e la veille. Premier junior : Maïssa Philippe, autour de la 20e place.

Un duo gagnant

Hier se jouait l’épreuve (avec 100 plateaux, comme les deux précédentes et comme celle d’aujourd’hui) de « point score » : les Tahitiens se sont rebellés, en prenant les première (Manuel Sanquer) et troisième places (Francis Sanford), avec entre eux Fabrice Azzaro.

Enfin, ce vendredi, à partir de 8 h 30, toujours à Païta sur les installations du Club de tir calédonien (CTC), se déroulera la dernière épreuve, Trap one, réservée aux huit mieux classés à l’issue des trois premiers jours. Une sorte de finale, donc, pour le gain du classement général en individuel, sachant qu’il y a aussi un classement cumulé par équipes (de deux tireurs), jusque-là dominé par la paire formée par Kevin Lepigeon et Fabrice Azzaro.

Anthony Fillet

Fil d'actualité

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava...

En marge des émeutes, un motocycliste se tue à la Vallée-du-Tir

Un motocycliste est décédé vendredi soir à la Vallée-du-Tir,...

Pour les Calédoniens bloqués à l’étranger, « c’est vraiment la galère »

Depuis mardi, l’aéroport international de Tontouta est fermé et...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

EN DIRECT – Une vaste opération lancée pour « nettoyer » la route jusqu’à l’aéroport

21 h 00 - « Les groupes qui se sont mis en place dans la ville de Nouméa, les groupes de protection, les opérations...

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été blessées lors d'une échange de tirs sur un barrage à Kaala-Gomen. En Brousse, les manifestations contre...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava et Gilbert Tyuienon, la fin des blocages est dorénavant "vitale" sous peine de voir de...