Rencontre avec… Marie-Amélie Molia

Directrice RSE à la GBNC, Marie-Amélie Molia évoque la politique sociale et environnementale dans laquelle l’entreprise s’est engagée.

Pourquoi la GBNC entreprend-elle de se lancer dans la décarbonation ?

Marie-Amélie Molia : Notre volonté de décarbonation découle de la stratégie du groupe Heineken auquel la GBNC et la SIEM appartiennent. Cela répond à l’urgence climatique. Nous nous concentrons dans un premier temps sur l’activité industrielle de production que l’on veut décarboner à hauteur de 100% à l’horizon 2030, avec une première échéance à 50% en 2025. Nous avons construit notre plan d’action après avoir réalisé un bilan carbone sur nos entreprises, un plan entamé il y a plusieurs années par une réduction de consommation d’énergie électrique et thermique. Les actions engagées et en cours, sont la pose de panneaux photovoltaïques, mais notre projet de grande ampleur est le remplacement de notre chaudière au fioul, par une chaudière biomasse. Des études vont être conduites pour nous assurer qu’il s’agit bien du modèle qui convient et qui sera le mieux adapté. C’est une option qui en plus permettrait d’impulser une dynamique économique autour de la filière bois.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...