Ultra-rapide, mais potentiellement pas encore assez

Au cours des championnats du monde en grand bassin qui se sont achevés dimanche soir au Japon, Maxime Grousset a obtenu trois médailles en individuel, avec autant de records personnels à la clé. Suffisant pour monter sur le podium olympique dans un an ?

Samedi, Maxime Grousset est devenu champion du monde (une première dans sa carrière, toutes épreuves confondues) du 100 mètres papillon, avec un record personnel (et de France) amélioré de près d’une demi-seconde : le colosse (1,92 m, pour 92 kg) a gagné en 50’’14, avec deux dixièmes d’avance sur son plus proche poursuivant, le Canadien Josh Liendo (50’’34).

Avec ce chrono, le Calédonien n’aurait toutefois pas été champion olympique il y a deux ans : à Tokyo, le 31 juillet 2021, la finale avait été remportée par l’Américain Caeleb Dressel en 49’’45 (record du monde), devant le Hongrois Kristof Milak (49’’68). En allant aussi vite que samedi, Maxime Grousset aurait pu y être tranquillement médaillé de bronze, la 3e place olympique ayant été prise par le Suisse Noe Ponti en 50’’74.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,473FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...