Une confirmation et un départ

Annoncé, attendu, le remaniement ministériel est intervenu dans la nuit de jeudi à vendredi pour nous. Il a vu la confirmation de Sonia Backès comme Secrétaire d’État.

Secrétaire d’État à la citoyenneté, elle était. Secrétaire d’État, elle restera. Au terme de la période des 100 jours fixée à Elizabeth Borne par le Président de la République, un changement gouvernemental était attendu. Mais c’est un changement a minima, qualifié de
technique, mais qui voit le départ de personnalités n’ayant pas convaincu ou trop clivantes, ainsi Pap Ndiaye, Marlène Schiappa ou François Braun. Pour ce qui nous concerne, on note surtout le départ de Jean-François Carenco, ministre délégué aux outremers, qui cède sa place à Philippe Vigier.


Le partant

Jean-François Carenco n’a donc pas été conservé au gouvernement à son poste de ministre délégué à l’Outremer. Une sanction ? Sans doute l’ancien secrétaire général du Haut-commissariat n’a-t-il pas su trouver sa place dans les débats qui concernent l’Outre-mer, singulièrement absent dans le traitement du problème de l’immigration à Mayotte et finalement peu à l’aise dans le traitement du dossier calédonien. Il s’était montré un peu trop optimiste à l’issue de sa première visite en Nouvelle-Calédonie, et beaucoup ont pensé qu’il s’était fait quelque peu berné par les indépendantistes quant à la suite des discussions.


Les messages forts du Chef de l’Etat

Première Calédonienne à intégrer le gouvernement national, Sonia Backès a donc été confirmée à son poste et dans ses fonctions. « Je remercie le Président de la République de la confiance qu’il m’accorde en me proposant de poursuivre mes actions en matière de citoyenneté, a-t-elle déclaré à La voix du caillou. J’apprends énormément aux côtés de Gerald Darmanin que je remercie pour son soutien permanent. J’ai des dossiers engagés que je souhaite mener à terme, c’est le cas du plan de lutte contre les dérives sectaires qui doit donner lieu notamment à un projet de loi qui passera à l’Assemblée nationale dans les prochains mois. Il y a d’autres dossiers qui apparaissent essentiels suite aux derniers événements qui ont touché la métropole : l’adhésion aux valeurs de la république, la lutte contre la radicalisation, la protection de la laïcité, l’engagement etc… » Il est notable de souligner qu’en dépit des polémiques à son sujet que certains veulent alimenter, la participation au gouvernement Borne de Sonia Backès n’a pas fait débat. Faut-il y voir la confirmation de la place et l’espace qu’Emmanuel Macron entend conserver à la Nouvelle-Calédonie. « Il n’y a pas besoin de mon renouvellement pour savoir que le Président de la République s’intéresse à la Nouvelle-Calédonie, nous a confié la Secrétaire d’État. Mais c’est vrai que c’est important pour la Nouvelle-Calédonie d’être représentée à Paris après ce que l’on a vécu. Le Président de la République arrive lundi prochain avec, j’en suis convaincue, des messages forts pour la Nouvelle-Calédonie, parce qu’il y est très attaché. » Et Sonia Backès invite d’ailleurs tous les Calédoniens à venir écouter le discours que le Chef de l’État prononcera place des Cocotiers mercredi prochain à 14h00.


L’arrivant

Biologiste, Philippe Vigier âge de 65 ans est un centriste passé par l’UDI avant de rejoindre le MODEM et la majorité présidentielle en 2020. Maire de Cloyes-sur-le-Loir pendant 16 ans, il est député d’Eure-et-Loir depuis 2007. Sa nomination aux côtés de Gérald Darmanin à l’Outre-mer a suscité des critiques estimant que le nouveau titulaire ne connaitrait rien à la France ultramarine. Précisant donc qu’il a été membre de la délégation aux Outre-mer à l’Assemblée nationale et qu’à ce titre, il est l’auteur d’un rapport d’information consacré à la défiscalisation dans les territoires ultramarins. Nous connaitrons rapidement le nouveau ministre délégué puisqu’il accompagne le Chef de l’État lors de sa visite en Nouvelle-Calédonie.


Fil d'actualité

Incidents à l’Île des Pins : le Palika réagit

La section de base du Palika-Kwenyï s’est réunie mercredi...

« La tribu c’est lui, c’est Roch Wamytan »

Alors que le climat social est extrêmement tendu depuis...

Dans le nord, les sites miniers de la SLN à l’arrêt

Situation critique pour la SLN, déjà en difficulté financière...

Vers une commission spéciale nickel qui fait débat

« Quand on veut enterrer une décision, on crée...

Rencontre avec… Sonia Backes

A la veille de la manifestation organisée demain à...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Incidents à l’Île des Pins : le Palika réagit

La section de base du Palika-Kwenyï s’est réunie mercredi pour faire le point sur la situation à la suite de débordements survenus sur l’île. L’attention...

« La tribu c’est lui, c’est Roch Wamytan »

Alors que le climat social est extrêmement tendu depuis plusieurs semaines en Calédonie, de nouveaux blocages et débordements ont éclatés mardi à Saint-Louis. Une...

Dans le nord, les sites miniers de la SLN à l’arrêt

Situation critique pour la SLN, déjà en difficulté financière : ses sites miniers du Nord sont à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre. Paul Néaoutyine estime...