Préparez votre avenir au Salon des études supérieures !

Le 28 et 29 juillet, c’est la 24e édition du salon des études supérieures à l’Université de la Nouvelle-Calédonie, sur les campus de Nouville et Baco ! Cet évènement qui accueille chaque année plus de 10 000 personnes est organisé par l’UNC, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que le vice-rectorat.

Les objectifs sont de présenter et promouvoir l’offre de formations post-bac, notamment sur le territoire où il y a plus de 100 diplômes proposés, accompagner les futurs étudiants dans l’élaboration de leur projet d’orientation, présenter les dispositifs d’aide à la vie étudiante (bourses, logement, mobilité, etc.), et proposer un espace de présentation pour les mobilités et les études à l’international. Pour se faire, il y aura quatre « villages » dans cet évènement : le village « formation », le village « orientation », le village « vie étudiante » et le village « mobilité et international ».

Un salon ouvert à tous

Si les étudiants de terminale sont le cœur de cible de cet évènement, le salon des études supérieures est ouvert à tous et toutes, notamment aux étudiants de seconde et premières qui doivent choisir leurs enseignements de spécialité, ainsi qu’aux personnes en reprise d’études.

Quelques nouveautés pour cette 24e édition

Cette année, le salon des études supérieures propose quelques nouveautés : l’espace « orientation » sera réorganisé pour mieux accueillir les étudiants. De plus, c’est le retour de l’opération « immersion à l’UNC » durant lequel les participants pourront passer une journée dans la peau d’un étudiant ! Il sera aussi possible de visiter la maison de l’étudiant. Enfin, ce sera l’occasion de présenter la nouvelle offre de formation proposée par l’UNC et les lycées. En effet, l’UNC renouvelle son offre universitaire pour la période 2024-2028 : en plus des formations déjà proposées, on retrouvera des nouveautés comme des licences professionnelles « Prospection et exploitation minière », « Agronomie » et « Gestion et traitement des eaux et des déchets », ou encore des Masters qui permettent une mobilité étudiante. Cette refonte, sur le thème « Transition et durabilité » vise à mieux insérer les étudiants dans le monde du travail, en répondant aux besoins réels des entreprises locales.

Kim Jandot

Fil d'actualité

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Une semaine après le début de la flambée de...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Comment l’Azerbaïdjan profite des émeutes calédoniennes pour déstabiliser la France

Faux comptes, médias et profils liés à cet État du Caucase… Depuis que le territoire calédonien est secoué par une flambée de violences, le...

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Une semaine après le début de la flambée de violences qui a embrasé le Grand Nouméa, voici un aperçu du paysage, ce lundi matin,...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un "nouveau cri d'alerte" dans un communiqué afin de protéger les entreprises "encore indemnes". La zone industrielle...