Il y en avait pour tout le monde !

Interdit ce lundi de dire aux collègues du bureau que l’on s’est embêté ce week-end ! Ces 8 et 9 juillet proposaient un calendrier festif comme rarement on en a vu. Partout, associations, clubs ou organismes divers proposaient des manifestations : qui son salon, qui son marché, qui sa fête, qui son spectacle, qui son festival, qui sa compétition. Il y en avait pour tous les goûts et pour tout le monde. A tel point que l’on a pu se dire : trop c’est trop, car qui trop embrasse mal étreint. La conséquence de cette multiplication des manifestations est que certaines ont souffert de la concurrence et n’ont pas atteint les jauges de public qu’elles étaient en droit d’attendre. Comme il arrive donc parfois au cours de l’année, se pose la question des calendriers. Certes il est difficile de mettre en place des programmes cohérents sauf à en fâcher quelques-uns, mais quand même. Cela ne serait-il pas mieux pour les organisateurs comme pour les visiteurs que l’on s’y retrouve un peu ? L’organisation des programmes des manifestations pêche un peu. C’est dommage !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...