L’histoire de l’homme qui a fait exploser les prix du nickel

Le 8 mars 2022, le marché du nickel a explosé. Au LME, London Metal Exchange, la tonne de nickel atteint les 100 000 dollars. Mais comment cela a-t-il été possible ?

Ce 8 mars 2022, la Nouvelle-Calédonie, comme tous les pays producteurs de nickel, n’en croit pas ses yeux : 100 000 dollars la tonne de nickel ! Sidérés bien sûr, les Calédoniens se
disent que fortune est faite et que les problèmes rencontrés par nos trois usines métallurgiques viennent de prendre fin. Évidemment, cette explosion des prix du nickel ne durera qu’un temps fort bref, et les espoirs de richesse s’avanouiront aussi vite. Mais comment cette explosion a-t-elle été rendue possible ? Jusqu’à présent, à part les spécialistes et les industriels concernés, personne ne s’y était vraiment intéressé. Le magazine Géo vient de lever le voile sur les journées de mars 2022, quand le nickel a valu plus cher que l’or.

Et tout vient de Chine

Selon le magazine, la cause initiative de cette explosion est la guerre en Ukraine et les inquiétudes que cela a soulevé en termes d’approvisionnement en nickel. C’est ainsi que le 7 mars 2022, le prix commence à tanguer en atteignant 55 000 dollars la tonne alors qu’il était de 30 000 dollars la veille. Mais cette hausse sensible à l’époque n’est pas propre au nickel, c’est l’ensemble des matières premières qui est concerné. Le magazine Géo rappelle que « la Russie représente alors 7 % de la production mondiale de nickel selon Reuters et la peur principale des investisseurs est que l’accès à ce marché disparaisse, d’où une hausse des prix vu la raréfaction de la matière première. Mais une bulle se forme alors autour de ce phénomène du nickel. » Et c’est ce qui va arriver. Car entre en scène un entrepreneur chinois du nom de Xiang Guangda fondateur de Tsingshan Holding Group, premier producteur de nickel et d’acier inoxydable au monde. Monsieur Xiang voit dans la flambée du prix des matières premières une occasion en or, c’est le cas de le dire, pour faire vite de l’argent et beaucoup. Pour ce faire, il va utiliser d’un stratagème connu qui consiste à emprunter des actions à un prix élevé à des investisseurs et de les revendre aussitôt à son profit. Ensuite il en rachète d’autres pour les redonner aux investisseurs à qui il a emprunté des actions, et s’il les actions qu’il rachète sont à un prix plus bas que celles qu’il a empruntées puis vendues, il fait du profit. C’est un peu compliqué, mais ça marche. Sauf pour Xiang Guangda qui fait une erreur d’appréciation, qui va lui coûter cher.

100 000 dollars au soleil

Le stratagème de Xiang Guangda ne tient la route que si les prix du nickel baissent, aussi va-t-il augmenter la production de son groupe dans des proportions importantes. Hélas, à cause de la guerre en Ukraine, les prix ne baissent pas. Et pire, ils montent, ils montent d’autant plus que l’emprunt massif d’actions par monsieur Xiang et leur revente immédiate participent à la hausse des prix du nickel qui s’emballent. Et voilà donc notre nickel à 100 000 dollars la tonne. Ce qui contraint le LME à intervenir et il le fait de manière radicale en fermant le marché du nickel et en annulant les ventes, cela dure plusieurs jours d’affilée, le temps que tout revienne à la normale avec un nickel à 21 000 dollars la tonne. Adieu vache, cochon, couvée…Outre que la Calédonie voit ses rêves de fortune et de croissance s’effondrer, cette affaire laisse monsieur Xiang sur le carreau. Le Magazine Géo précise que « sa société a accumulé ce jour fatidique 10 milliards de dollars de pertes sur le papier s’il décidait de racheter les actions pour les rendre aux investisseurs, après avoir causé une crise qui aurait pu faire s’effondrer tout le LME. » L’homme d’affaire chinois a dû négocier avec le LME, en engageant même ses biens personnels. Un accord a été conclu aux termes duquel il commencerait à rembourser ses dettes lorsque le nickel se maintiendrait en dessous de 30 000 dollars. « De cette manière, précise l’article de Géo-Magazine, il pourrait alors rembourser les investisseurs qui lui avaient prêté ses actions sans trop de pertes et peu à peu diminuer ce trou de 10 milliards. » Et il y est arrivé semble-t-il, puisqu’au final, ses pertes ont été estimées à 1 milliard de dollars.

Fil d'actualité

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai...

Des élus d’Outre-mer appellent à une « réponse politique »

Une vingtaine d’élus ultramarins, dont le sénateur calédonien indépendantiste...

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un...

EN DIRECT – Près de 240 émeutiers interpellés en une semaine

Il y a une semaine, lundi 13 mai, la...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300 de ses ressortissants, actuellement bloqué en Calédonie en raison de la fermeture de l'aéroport de...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai dernier en Nouvelle-Calédonie, particulièrement dans la commune de Nouméa et du Grand Nouméa, la question...

Des élus d’Outre-mer appellent à une « réponse politique »

Une vingtaine d’élus ultramarins, dont le sénateur calédonien indépendantiste Robert Xowie, ont publié une tribune pour demander le « retrait immédiat » du projet de réforme...