Indice des prix : le joli mois de mai

L’Institut de la statistique et des études économiques a publié l’indice des prix à la consommation pour le mois de mai. Autant dire que les résultats sont en trompe l’œil.

Cet indice du mois de mai, selon l’ISEE, montre qu’après une hausse de 0,8% en avril, les prix se stabilisent. Les prix des produits manufacturés et de l’énergie ont augmenté de 0,3 %, hausse compensée par la baisse de 0,3% des prix de l’alimentation. Les prix des services se maintiennent avec une baisse de 0,1 % et ceux du tabac n’évoluent pas. En glissement sur les douze derniers mois, les prix augmentent de 0,2 %.

Attendons le mois de juin

Les consommateurs s’étonneront évidemment de ces chiffres qui correspondent de manière très parcellaire à la réalité et l’ISEE s’en explique. D’abord, les enquêteurs de l’institut n’ont procédé à des relevés que sur deux semaines au lieu de trois normalement, du fait des émeutes. « En effet, souligne l’Institut, le département des statistiques de prix et transactions constate que 80 commerces n’ont pu être enquêtés car détruits, pillés, inaccessibles ou fermés. Le suivi est également altéré en raison de l’indisponibilité de certains produits, y compris de consommation courante. Compte tenu du niveau de réalisation atteint et de la représentativité statistique des relevés, le calcul des indices est suffisamment robuste pour une diffusion des résultats pour le mois de mai 2024. Les effets sur les prix à la consommation liés à la crise ne seront pleinement mesures qu’à compter du mois de juin ». C’est en effet le relevé de juin qui nous dira de manière plus précise quel est l’impact des violences de la CCAT sur la hausse des prix, une hausse que tout le monde peut constater en faisant ses courses, dans les magasins qui n’ont été ni pillés ni détruits.

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...