Au Mont-Dore, trop de monde pour pas assez de navettes

Depuis le début de la crise, des navettes maritimes ont été mises en place pour aider les populations du Mont-Dore Sud à se déplacer. Mais le système a montré toutes ses limites. Ce n’est que le retour à l’ordre public et la sécurisation de Saint-Louis qui permettront aux habitants de circuler en toute sécurité. Comme ça n’est pas le cas, ce système de navette, qui a récemment été renforcé, est donc à l’œuvre. Mais tous les matins, ce sont des centaines de Mondoriens qui se présentent à l’embarcadère. La flotte de navettes est composée de semi-rigides de douze places, d’un catamaran d’une vingtaine de places et du Coral Palm de 96 places. La municipalité souligne que « les demandes de mise à disposition de nouvelles unités sont à ce jour déclinées, mais la Ville et la province Sud continuent de chercher les moyens de renforcer la flotte et les rotations ». Le Mont-Dore estime dans le même temps que la rentrée scolaire même dégradée a démontré « les limites du dispositif actuel et l’obligation impérieuse d’ouvrir la voie terrestre. De ce fait, à ce jour et pour le reste de la semaine, la circulation par voie maritime reste extrêmement tendue et aléatoire. »

Des places prioritaires

Le ravitaillement par barges s’améliore donc, mais le transport des personnes demeure problématique. Si la municipalité reconnaît « qu’il ne serait pas décent de demander à notre population isolée de limiter ses allées et venues », elle convient néanmoins que « la capacite de transport de passagers est telle et les priorités si nombreuses qu’il nous faut nécessairement réserver des places en tenant compte des priorités ». Seront donc prioritaires sur les navettes : les urgences médicales et le personnel soignant, le personnel de secours, le personnel avec des missions d’urgence ou d’intérêt général, les personnes malades ou âgées et leur accompagnant, les personnes en situation de handicap, les femmes enceintes et les nourrissons avec leur accompagnateur, le personnel enseignant.

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...