Natation : grandiose Emma Terebo

La Calédonienne a débuté ses championnats de France par une victoire sur 100 mètres dos mardi matin. Avec en prime un nouveau record de France, mais surtout, une qualification pour les Jeux olympiques.

Après avoir touché le mur, elle s’est retournée dans le bassin, s’est appuyée sur la ligne d’eau, a enlevé ses lunettes et est restée presque médusée lorsque les résultats sont enfin apparus sur l’écran géant de la piscine de Chartres, théâtre de ses championnats de France. Emma Terebo est restée quelques instants la bouche grande ouverte, comme si elle peinait encore à réaliser ce qu’elle venait d’accomplir. Et, on la comprend. Outre sa victoire sur le 100 mètres dos, où elle avait déjà décroché le titre national en 2022, elle a réalisé un chronomètre stratosphérique, achevant l’aller-retour en 58 secondes et 79 centièmes. Une performance presque hors du temps. Car la Cagoue de 25 ans, qui a débuté au Cercle des nageurs calédoniens, n’a pas seulement battu le record de France, elle a mis une véritable claque à ce dernier, détenue jusqu’à présent par Pauline Mahieu (59’’30). Soit plus de cinq dixièmes d’écart entre les deux performances. « J’ai rêvé d’être la première Française à nager moins de 59 secondes. Aujourd’hui, ça se réalise, c’est du bonheur », a-t-elle confié, après avoir devancé Béryl Gastaldello (59’’17) et Mary-Ambre Moluh (59’’29).

« Je ne me suis pas mis de barrière »

Quelques heures plus tôt, en séries, elle avait réalisé le troisième temps (1’01’’07), derrière Mary-Ambre Moluh et Analia Pigree. Mais, en finale, les cartes ont été intégralement redistribuées alors que le rythme s’est considérablement accéléré en vue des minima olympiques (59’’99). Mission accomplie pour Emma Terebo, qui décroche donc le titre national, le record et son billet pour les JO 2024, elle qui n’était jamais descendue sous la minute depuis le début de la saison. A Paris, elle sera accompagnée de Béryl Gastaldello. « C’est un soulagement immense et une grande source de motivation pour la suite parce que ce n’est que le début de la compétition. C’est un chrono très positif pour la suite. On ne m’attendait pas forcément sur le 100 mètres dos et davantage sur le 200 mètres dos. Je ne me suis pas mis de barrière sur le temps et je savais que je pouvais tenir sur cette course aussi. C’est grâce à cette concurrence que j’ai réussi à faire ce chrono aujourd’hui », a-t-elle commenté sur le site de la Fédération française.

Emma Terebo a encore deux courses dans ces championnats de France : le 200 mètres dos (séries mercredi, finale jeudi), où elle visera une nouvelle qualification olympique, puis le 50 mètres dos (séries jeudi, finale vendredi), une distance qui n’est pas au programme des Jeux.

Fil d'actualité

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements...

L’aide médicale gratuite suspendue par la province Sud

Pour faire face aux nombreuses conséquences de la crise...

Faire face avec moins de trésorerie

A l’instar de toutes les collectivités calédoniennes, la province...

Nos réseaux

13,292FansJ'aime
383SuiveursSuivre
635SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré ne pas organiser de parade. Ce qui n’empêche pas plusieurs communes de préparer la fête...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été interpellé en train de saccager un magasin à Ducos. Placé en garde à vue puis...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements et d’effondrement de son « vivre-ensemble », nous sommes allés à la rencontre des Calédoniens,...