Une nouvelle campagne contre la filariose

Pour la deuxième année consécutive, une vaste campagne de traitement contre la filariose lymphatique est organisée pendant deux semaines à Ouvéa, pour tenter d’éradiquer cette maladie. Elle débute aujourd’hui et s’achèvera le 17 septembre.

La filariose lymphatique est une maladie tropicale qui touche les êtres humains dans 73 pays à travers le monde. Elle est provoquée par la présence d’un ver parasite transmis par des moustiques vecteurs. Leurs larves circulent dans le sang et atteignent les voies lymphatiques pour se transformer en filaires adultes. Cette maladie peut alors entraîner l’augmentation anormale de certains membres, comme les bras, les jambes, les organes génitaux et les seins notamment, d’où le fait qu’elle soit également connue sous le nom de éléphantiasis. Des déformations qui donnent lieu à des douleurs, à un handicap sévère et à une stigmatisation sociale. Si les personnes infectées sont asymptomatiques au départ, les gonflements sont « irréversibles ». Ils provoquent « un handicap ainsi qu’une incapacité à effectuer des activités de la vie quotidienne », précise le gouvernement dans un communiqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...