Une nouvelle campagne contre la filariose

Pour la deuxième année consécutive, une vaste campagne de traitement contre la filariose lymphatique est organisée pendant deux semaines à Ouvéa, pour tenter d’éradiquer cette maladie. Elle débute aujourd’hui et s’achèvera le 17 septembre.

La filariose lymphatique est une maladie tropicale qui touche les êtres humains dans 73 pays à travers le monde. Elle est provoquée par la présence d’un ver parasite transmis par des moustiques vecteurs. Leurs larves circulent dans le sang et atteignent les voies lymphatiques pour se transformer en filaires adultes. Cette maladie peut alors entraîner l’augmentation anormale de certains membres, comme les bras, les jambes, les organes génitaux et les seins notamment, d’où le fait qu’elle soit également connue sous le nom de éléphantiasis. Des déformations qui donnent lieu à des douleurs, à un handicap sévère et à une stigmatisation sociale. Si les personnes infectées sont asymptomatiques au départ, les gonflements sont « irréversibles ». Ils provoquent « un handicap ainsi qu’une incapacité à effectuer des activités de la vie quotidienne », précise le gouvernement dans un communiqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,473FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...