« On a besoin de votre aide… »

Un homme, présenté par ses enfants comme un père aimant, a été condamné mardi à un an de prison pour l’autre partie de sa personnalité, violente, sur fond d’alcool.

Dans cette affaire de violences intrafamiliales, les larmes ont coulé, parfois abondamment. Sur les joues du prévenu. Sur celle de sa mère, inconsolable et qui a dû être aidée pour quitter la salle. Sur celle de sa femme, arrivée en cours d’audience et restée silencieuse. Sur celles, aussi, et surtout, de deux de ses enfants, les autres vivant à Wallis mais présents pour l’occasion.

Cigarettes et fausse identité

L’histoire, pour la justice, débute dans la nuit du 29 au 30 juin, à Dumbéa : des gendarmes interviennent dans un logement où un père de famille est en train de disjoncter. Il est placé en garde à vue pour « désordre et ivresse, mais pas pour violences », précise la présidente du tribunal, Hélène Gaillet. Les enfants n’ont rien dit aux gendarmes ce soir-là, mais ils ont reçu des coups de la part de leur père.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...