Le café solidaire, déjà deux mois

Le café He Tangata, ouvert début mai par la Banque alimentaire de Nouvelle-Calédonie, vient en aide aux plus démunis. Il est ouvert du lundi au samedi (7h30 à 13h), à la Vallée-du-Tir.

Inauguré le 22 avril, le café He Tangata a officiellement ouvert ses portes au grand public le 2 mai dernier. Cet “anniversaire” a été fêté, dimanche, dans l’enceinte du lycée Dick Ukeiwé, à Dumbéa, où la Banque alimentaire de Nouvelle-Calédonie (BANC) organisait, comme souvent, une vaste distribution de repas pour les associations. Aux manettes du projet ? Betty Levanque, la présidente dea l’association, lancée en 2018 avant de réellement prendre en forme en 2020. “On a vraiment réussi à s’installer ‘grâce à’ la crise sanitaire”, explique-t-elle. Jusqu’à l’ouverture, il y a deux mois, de ce nouveau café. Implanté au carrefour des rues Unger et Berthelot à la Vallée-du-Tir, ce café solidaire, qui occupe des locaux mis à disposition par la SIC, a su se faire une place. Le concept est simple : un acheté, un offert. Autrement dit, en payant votre repas (au tarif de 1000 à emporter, 1500 francs sur place), vous faites une bonne action alors que celui-ci permet de financer une seconde assiette pour les personnes les plus démunies.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...