Un violent incendie à Ducos

Plusieurs docks, appartenant notamment à la SFAC, ont été incendiés dans la nuit de dimanche à lundi dans la zone industrielle de Ducos.

La zone industrielle de Ducos, déjà lourdement touchée depuis le début des émeutes, a une nouvelle fois été la proie des flammes dans la nuit de dimanche à lundi. Un incendie de grande ampleur qui a ravagé plusieurs docks, qui appartenaient notamment à la SFAC. Au total, près de 10 000 m2 ont été brûlés. Au micro de Radio Rythme Bleu, Marc Delahaye, le propriétaire de la société de fournitures automobiles calédonienne n’a pas caché sa colère. « C’est nous qui faisons l’économie et là, c’est 50 personnes au tapis, 50 familles qui ne vont plus avoir de boulot. On ne peut plus rien faire. C’était notre dock logistique. A la louche, c’est 300 ou 350 millions qui sont partis en fumée », a-t-il dénoncé, évoquant un incendie « organisé, avec trois points de départ ». « J’en ai ras le bol (…) Je suis partagé entre la haine et la colère, car ça, c’est du terrorisme », a-t-il conclu.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été...

Le meurtrier présumé de Tindu incarcéré et transféré en Métropole

Le 15 mai dernier, alors que la Calédonie vivait...

Des propositions pour sauver ce qui peut l’être

Les syndicats de salariés et d’employés, comme les fédérations...

Nos réseaux

13,522FansJ'aime
390SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et de son sorcier a été visé et dégradé. Un acte très largement condamné. Alors que l’enquête...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux particuliers, les bars de Nouméa profitent, hors couvre-feu, d’une hausse de leur fréquentation. Besoin de...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été contrainte de placer ses employés en chômage partiel depuis le 15 juillet, faute de trésorerie. Le...