Des couacs dans les procurations, pourquoi ?

Le premier tour des élections législatives, tenu ce dimanche 30 juin, a été marqué par une forte participation malgré un grand nombre de problèmes liés aux procurations. Retour sur les causes et les solutions envisagées pour le second tour.

Les procurations, conçues pour simplifier le vote de nombreux électeurs indisponibles ou ayant des difficultés de mobilité, ainsi que ceux hors du territoire, ont connu plusieurs dysfonctionnements dimanche. En conséquence, de nombreux électeurs n’ont pas pu voter, les mandatés se retrouvant dans l’impossibilité de remplir leur rôle.

« Un nombre conséquent n’ont donc pas été traitées à temps ou sont arrivées trop tard », nous confie Julien* un assesseur. Dans l’agglomération de Nouméa, environ 1 200 demandes n’ont pas été acheminées à temps pour permettre aux mandataires de voter. Certaines n’ont pas pu être traitées par la mairie. Aussi, il a été reporté que dans certains bureaux de vote, comme celui de l’école Marie-Courtot au PK6, les présidents de bureaux n’ont pas accepté les récépissés de procuration comme preuve, car ces derniers n’étaient pas inscrits sur les registres officiels reçus le matin même.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

* prénom d’emprunt

Margaux Lorenzini

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...