Un référendum ?

La probabilité que les indépendantistes parviennent à envoyer un voire deux députés calédoniens à l’Assemblée nationale, n’a jamais été aussi grande. Ils ont mobilisé et n’ont pas été handicapés par des troisièmes voies qui, elles, ont pénalisé le camp non-indépendantiste. Dans le contexte que nous vivons, alors même que l’avenir est à la fois sombre et incertain, il faudrait que ceux qui sont encore convaincus que le futur de la Nouvelle-Calédonie ne peut se définir qu’au sein de la République, prennent conscience de l’enjeu que constituera le second tour dimanche prochain, le 7 juillet. Si le ou les candidats du FLNKS l’emportaient, les choses seraient totalement différentes, et la Métropole regarderait la Nouvelle-Calédonie avec un regard nouveau, mais très certainement dubitatif. Donc, dimanche, il faudra bien savoir ce que l’on veut, en particulier l’électorat qui a pourtant dit trois fois non à l’indépendance lors des référendums. Parce que dimanche, c’est aussi à une sorte de référendum auquel nous sommes conviés quoi qu’on dise et quoi qu’on en pense. Jamais sans doute, nous n’avions tenu aussi fortement notre avenir dans nos mains et dans notre bulletin de vote !

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été...

Le meurtrier présumé de Tindu incarcéré et transféré en Métropole

Le 15 mai dernier, alors que la Calédonie vivait...

Des propositions pour sauver ce qui peut l’être

Les syndicats de salariés et d’employés, comme les fédérations...

Nos réseaux

13,522FansJ'aime
390SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et de son sorcier a été visé et dégradé. Un acte très largement condamné. Alors que l’enquête...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux particuliers, les bars de Nouméa profitent, hors couvre-feu, d’une hausse de leur fréquentation. Besoin de...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été contrainte de placer ses employés en chômage partiel depuis le 15 juillet, faute de trésorerie. Le...