À VKP, que pense-t-on de la crise ?

Sur la zone VKP, et notamment à Koné, les derniers jours ont vu l’apparition de certaines tensions sur la commune. Entre inquiétudes et solidarité, ses habitants nous ont livré leur ressenti.

Mise en place d’un barrage à l’entrée de la tribu de Baco, affrontements entre militants et forces de l’ordre, départs de feu dans certains quartiers… Si elles restent moindres que dans le Grand Nouméa ou dans d’autres communes de la Grande Terre, ces violences font tout doucement leur apparition sur les communes de Voh, Koné, et Pouembout.

Alors que la crise a débuté il y a sept semaines, fallait-il s’attendre à l’arrivée de tensions sur la zone ? Les avis divergent, en fonction des personnes interrogées. Si certaines ne « se doutaient vraiment pas que ça allait venir jusqu’ici », d’autres, au contraire, avaient pressenti leur arrivée.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Nikita Hoffmann

Fil d'actualité

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements...

L’aide médicale gratuite suspendue par la province Sud

Pour faire face aux nombreuses conséquences de la crise...

Faire face avec moins de trésorerie

A l’instar de toutes les collectivités calédoniennes, la province...

Nos réseaux

13,292FansJ'aime
383SuiveursSuivre
635SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré ne pas organiser de parade. Ce qui n’empêche pas plusieurs communes de préparer la fête...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été interpellé en train de saccager un magasin à Ducos. Placé en garde à vue puis...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements et d’effondrement de son « vivre-ensemble », nous sommes allés à la rencontre des Calédoniens,...