Grousset devancé par Manaudou… mais qualifié pour les JO

Hier matin, Maxime Grousset est sorti de l’eau battu, sans être abattu. Les championnats de France organisés depuis dimanche à Chartres, étape décisive avant les Jeux olympiques à Paris, s’achèvent ce samedi matin.

Champion de France du 50 mètres papillon lundi matin, puis deux jours plus tard du 100 mètres nage libre (avec un record personnel amélioré), Maxime Grousset (25 ans) a plongé hier dans le bassin de Chartres avec l’opportunité d’en ressortir avec une troisième médaille d’or : en finale du 50 mètres nage libre, il en a été empêché par un adversaire qu’il connaît bien, l’expérimenté Florent Manaudou (33 ans). Celui-ci a traversé la piscine en 21’’54, l’emportant avec treize centièmes d’avance sur le Calédonien (21’’67), qui a fini à un dixième de son record personnel. « Je me suis senti bien et rapide. J’ai voulu mettre un peu plus de rythme mais je pense que je passe un peu plus au travers que ce matin. À chaud, ce n’est pas évident d’analyser cette course. Je ne suis pas plus frustré que ça », a réagi Maxime Grousset auprès de la Fédération française de natation.

Florent Manaudou et Maxime Grousset, deux poids lourds de l’équipe de France, largement au-dessus de la concurrence nationale hier, avaient été légèrement plus rapides (21’’52 et 21’’66) lors des séries. Au cours de ces dernières, Ethan Dumesnil a réalisé le 35e temps (23’’55), Nathan Hudan le 48e (23’’76) et Alexandre Gane le 70e (24’’11).

« Je prends chaque course comme un jeu »

Plus que cette médaille d’argent, l’essentiel est ailleurs pour Maxime Grousset : son temps lui permet (tout comme Florent Manaudou) d’être qualifié sur la distance pour les Jeux olympiques. À Paris dans un mois, il s’alignera donc sur deux épreuves en nage libre : 50 mètres (minima réalisés hier) et 100 mètres (c’était mercredi). Et pourquoi pas aussi sur une troisième course, le 100 mètres papillon ? C’était son ambition pour le dernier jour de ces championnats de France, avec les séries hier soir et la finale ce samedi matin. « Le 100 mètres papillon », disait hier Maxime Grousset, « se profile assez bien. Je vais essayer de trouver beaucoup de fluidité et je pense que je peux nager vite. Je prends chaque course comme un jeu et c’est pour ça que ça répond bien cette semaine. »


Emma Terebo à nouveau médaillée

La Calédonienne est une spécialiste du dos. Sacrée championne de France mardi sur 100 mètres (en 58’’79, nouveau record national) et jeudi sur 200 mètres, avec dans les deux cas en bonus une qualification olympique, Emma Terebo (25 ans) a ajouté à son palmarès, hier, une médaille de bronze sur le 50 mètres dos (épreuve ne figurant pas au programme olympique) : elle a atteint l’extrémité du bassin en 27’’90 (nouveau record personnel), seulement devancée par Analia Pigree (27’’61) et Mary-Ambre Moluh (27’’73).


Lara Grangeon titrée et déçue

Hier matin, elle a gagné, pour quatre centièmes, la finale du 200 mètres papillon, en 2’09’’26 (elle avait fait 2’10’’33 lors des séries). Pour autant, Lara Grangeon (32 ans) n’était pas ravie, car ce chrono n’est pas suffisant (dix-neuf centièmes de trop) pour se qualifier pour les prochains JO (avoir y avoir participé en 2012, 2016 et 2021). De retour d’une blessure à la cheville (qui a provoqué son forfait en début de semaine sur le 400 mètres 4 nages), elle avait une dernière chance, la nuit dernière, cette fois sur le 200 mètres 4 nages.



Anthony Fillet

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...