À Tuband, « on ne peut toujours pas dormir tranquille »

Comme tous les soirs, les forces de l’ordre ont dû intervenir dans le quartier de Tuband dimanche. Près de l’Eau Vive, plusieurs voitures ont été brûlées et des explosions de bombes lacrymogènes ont résonné dans tout le cantonnement.

Dans la nuit de dimanche à lundi, comme toutes les autres nuits, les forces de l’ordre sont une nouvelle fois intervenues aux alentours du quartier de Tuband. Cette fois, c’est aux abords du magasin L’Eau Vive du Pacifique que des affrontements ont éclaté. « Des jeunes ont commencé à boire et rapidement, vers 20 heures ça a dégénéré, raconte des habitants du quartier. Ça a pété très fort en bas. » Personne ne sait exactement pourquoi la situation s’est envenimée, mais le constat est là : des voitures ont été brûlées, des explosions de pneus ont résonné près de l’OPT Tuband et autour du collège, des affrontements ont eu lieu obligeant les forces de l’ordre a débarqué « comme tous les soirs ».

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Loris Castaing

Fil d'actualité

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été...

Le meurtrier présumé de Tindu incarcéré et transféré en Métropole

Le 15 mai dernier, alors que la Calédonie vivait...

Des propositions pour sauver ce qui peut l’être

Les syndicats de salariés et d’employés, comme les fédérations...

Nos réseaux

13,522FansJ'aime
390SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et de son sorcier a été visé et dégradé. Un acte très largement condamné. Alors que l’enquête...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux particuliers, les bars de Nouméa profitent, hors couvre-feu, d’une hausse de leur fréquentation. Besoin de...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été contrainte de placer ses employés en chômage partiel depuis le 15 juillet, faute de trésorerie. Le...