Maxime Grousset déjà en or

Le nageur calédonien a signé une belle entrée en matière dans les championnats de France de natation, à Chartres, en décrochant le titre national sur 50 mètres papillon. Ethan Dumesnil, de son côté, termine huitième.

Une première course pour se mettre dans le bain. Si le 50 mètres papillon n’est pas une course olympique, Maxime Grousset avait tout de même à cœur de démarrer de la meilleure des façons ses championnats de France. L’occasion, aussi, de faire le plein de confiance alors que le nouveau fer de lance de la discipline visera ensuite la qualification olympique sur 100 mètres nage libre (mardi), sur 50 mètres nage libre (jeudi) et sur 100 mètres papillon (vendredi).

Mission accomplie. Sur ce premier aller simple, le nageur calédonien a décroché sa première médaille dans ces championnats de France. En or qui plus est. Deuxième temps des séries (22’’89), juste derrière Florent Manaudou (22’’87), Maxime Grousset, licencié à Clichy, a conservé le même rythme en finale (22’’87). Mais, avec le forfait de Florent Manaudou, qui a préféré garder des forces pour la suite de la compétition, il n’avait plus réellement de concurrent pour lui ravir le titre national. Il devance Michel Arkhangelsky (23’’30) et Clément Secchi (23’’43).

Ethan Dumesnil dans la cour des grands

Le forfait de Florent Manaudou a également profité à un autre nageur calédonien. Ethan Dumesnil, qui avait réalisé le dixième temps des séries (24’’02), mais le neuvième temps français, s’est ainsi hissé en finale A. Mais, sans réussir à améliorer son chronomètre (24’’04), à quatorze centièmes de son record personnel (23’’90), il n’a pu rivaliser et se classe huitième. Il aura deux autres chances de se mêler à l’élite métropolitaine sur 50 mètres nage libre et sur 100 mètres papillon.

Lillie Freulon en finale B

Lillie Freulon, de son côté, a plongé sur 100 mètres papillon, son unique course de ces championnats de France. Seizième temps des séries (1’02’’46), elle a intégré la finale B, où elle a décroché la septième place (1’02’’04). Pour espérer se mêler aux meilleures nageuses tricolores, elle aurait dû s’approcher de son record personnel (1’00’’99).

Emma Terebo, de son côté, devait entrer en lice hier soir sur 100 mètres dos (finale ce matin), avant d’enchaîner avec le 200 mètres dos mercredi et le 50 mètres dos jeudi.

Lara Grangeon, le coup dur

Sur les réseaux sociaux, alors qu’elle pose devant un kakemono aux couleurs de son club toulousain, les Dauphins du Toec, Lara Grangeon affiche, comme souvent, un large sourire. Pourtant, la nageuse calédonienne, qui apparaît une attelle noire au pied gauche, est face aux murs, alors qu’elle s’est blessée juste avant le début des championnats de France, qualificatifs pour les Jeux olympiques de Paris 2024. « En partant de Toulouse, je me suis fait une entorse », annonce-t-elle.

Un coup dur qui l’a contrainte à déclarer forfait, « les larmes aux yeux », pour le 400 mètres 4 nages dont les séries étaient programmées hier soir et la finale ce matin. « Il m’est impossible à ce jour d’être compétitrice et de pouvoir m’aligner sur le 400m 4 nages, a-t-elle expliqué. Je mets tout en place, avec le staff, pour optimiser ma récupération et pouvoir prendre le départ jeudi du 200 mètres papillon. » La Cagoue, de retour dans les bassins, vise une quatrième olympiade après Londres, Rio et Tokyo. « Je me suis entraînée dur au sein de ma très belle équipe et j’ai confiance dans le travail réalisé pour aller chercher cette qualification. Donc je me battrais jusqu’au bout », a-t-elle conclu.

Fil d'actualité

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été...

Le meurtrier présumé de Tindu incarcéré et transféré en Métropole

Le 15 mai dernier, alors que la Calédonie vivait...

Des propositions pour sauver ce qui peut l’être

Les syndicats de salariés et d’employés, comme les fédérations...

Nos réseaux

13,522FansJ'aime
390SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le mausolée d’Ataï vandalisé, les réactions se multiplient

Dimanche soir, le mémorial du grand chef Ataï et de son sorcier a été visé et dégradé. Un acte très largement condamné. Alors que l’enquête...

Les bars, gagnants de la crise ?

Alors que la vente d’alcool est toujours interdite aux particuliers, les bars de Nouméa profitent, hors couvre-feu, d’une hausse de leur fréquentation. Besoin de...

Le Betico navigue en eaux troubles

La société SudÎles, qui gère le Betico, a été contrainte de placer ses employés en chômage partiel depuis le 15 juillet, faute de trésorerie. Le...