Il va falloir se passer des transports en commun

Les 35 000 passagers que le réseau Tanéo transporte chaque jour vont se retrouver dans le plus grand embarras, et pour un temps encore indéfini.

Si le transport aérien intérieur et international entame sa reprise, ça n’est pas le cas du transport en commun. Le SMTU a fait savoir en effet la suspension de l’activité du réseau et le transport scolaire du réseau Tanéo. « Cette décision est très difficile, précise Tanéo dans un communiqué, mais il est crucial de prioriser la sécurité des voyageurs et du personnel Tanéo. En effet, les conditions actuelles ne permettent pas un redémarrage du service en raison des problèmes de sécurité, de dégradations des axes routiers, et de mauvaises conditions d’accès a certaines zones de l’agglomération qui perdurent et évoluent sans cesse. A ce jour, la libre circulation des personnes n’est en aucun cas garantie ». L’arrêt du transport en commun urbain aura lieu « jusqu’à nouvel ordre ».

1 milliard de dégâts !

Parallèlement, le réseau Tanéo a fait état de très importantes dégradations subies par ses infrastructures. « Le réseau, a l’arrêt depuis le 13 mai, souligne le communiqué, à subi des dégradations très importantes notamment concernant la voirie, le mobilier urbain mais aussi la signalisation verticale de la voie dédiée à la ligne1. Les stations, les équipements et les bornes de rechargement mises à disposition des voyageurs le long de l’axe Néobus ont été saccagés et pillées ». Et ces dégâts sont estimé à un milliard. « Pour pouvoir redémarrer un réseau qui sera très différent de celui d’avant le 13 mai, souligne le SMTU, il est nécessaire que les conditions de circulation soient rétablies, que les conditions de sécurité soient garanties ».

Fil d'actualité

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit...

La clinique Kuindo-Magnin appelle (encore) à l’aide

Pas de fermeture fin juin comme annoncé dans les...

Dans le Nord, la fuite des soignants inquiète

Bien que situé loin des exactions commises dans le...

Nos réseaux

12,611FansJ'aime
345SuiveursSuivre
600SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables de la CCAT se poursuit, sur le terrain les militants ont mené quelques actions. Lors...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un barrage, ce père de famille a nié avoir blessé un gendarme devant le tribunal correctionnel...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit une situation extrêmement difficile. Outre les agressions et les car-jackings, les habitants du Mont-Dore Sud...