Le gouvernement et les représentants du monde économique se mobilisent pour tous

Lors de la conférence de presse tenue hier vendredi, dernier jour du mois de mai, des représentants du gouvernement calédonien et divers partenaires économiques ont détaillé les mesures en cours et à venir pour aider les entreprises et les citoyens affectés par les récents événements.

Le gouvernement, en collaboration avec les provinces, les banques et les assurances, travaille sans relâche pour apporter des réponses et des solutions concrètes. Bien que toutes les mesures ne soient pas encore officialisées, des discussions sont en cours avec la ministre des Outre-mer et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, pour établir un soutien économique coordonné.

Des dispositifs d’accompagnement pour les entreprises, qu’elles soient directement ou indirectement touchées par la crise, sont prêts à être déployés. Cela inclut des aides pour les coûts fixes, le chômage partiel et total, et des reports d’échéances fiscales. L’objectif est de redresser la Nouvelle-Calédonie en unissant les efforts de tous.

Soutien aux forces de l’ordre et relance de l’économie

Le gouvernement a également souligné l’importance de remercier et de soutenir les forces de l’ordre, qui jouent un rôle crucial dans la reprise de l’activité économique. Un fonds de solidarité est en préparation, et des dispositifs spécifiques pour le chômage partiel ainsi que le total, sont mis en place, similaires à ceux utilisés pendant la crise du COVID-19.

Thierry Santa, membre du gouvernement collégial, a insisté sur le fait que la meilleure réponse à la violence est de ne pas se décourager, mais de réfléchir à des solutions pour survivre et rebondir, ensemble. Il a mis en avant le travail acharné de tous les acteurs économiques pour trouver des solutions rapides et pragmatiques, permettant ainsi aux entreprises de reprendre leur activité et de minimiser l’impact sur l’emploi et le pouvoir d’achat des Calédoniens.

Mesures pour les secteurs agricoles et de la pêche

La Chambre d’agriculture et de la pêche, représentée par Guylain De Coudenhove, a souligné l’importance d’assurer la sécurité alimentaire du territoire. Des mesures logistiques, telles que des ponts maritimes pour acheminer des produits agroalimentaires vers Nouméa et le Grand Nouméa, sont en cours de mise en place. Le marché de Ducos rouvrira dès que possible pour permettre aux producteurs de vendre leurs produits accumulés.

Soutien aux entreprises et à l’artisanat

Le Medef, représenté par sa présidente, Mimsy Daly, et Élisabeth Rivière, présidente de la Chambre des métiers et de l’artisanat, ont rappelé l’importance d’analyser les besoins des entreprises détruites ou en difficulté financière. Un dialogue constant est maintenu avec les assurances pour accélérer les prises en charge. Le secteur artisanal, durement touché par les pillages et incendies, reçoit également un soutien pour permettre aux artisans de reprendre leurs activités. Le Centre de formation des apprentis (CFA), bien qu’en grande partie détruit, continue d’œuvrer pour l’insertion des jeunes, en mettant en place des mesures permettant de poursuivre la continuité pédagogique de ses étudiants.

Appel à l’unité et à l’action

Les représentants ont appelé à l’unité et à l’action rapide. Le financement des collectivités et le rôle des banques sont essentiels pour assurer la mise en œuvre des mesures de soutien. Les entreprises ont besoin de décisions rapides pour payer les salaires, les charges incompressibles et maintenir la consommation des ménages.

Cette conférence a mis en lumière l’engagement collectif du gouvernement et des partenaires économiques pour redresser le territoire. En travaillant ensemble, ils espèrent donner un avenir à ce territoire, malgré les défis imposés par la crise actuelle.

Margaux Lorenzini

Fil d'actualité

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit...

La clinique Kuindo-Magnin appelle (encore) à l’aide

Pas de fermeture fin juin comme annoncé dans les...

Dans le Nord, la fuite des soignants inquiète

Bien que situé loin des exactions commises dans le...

Nos réseaux

12,611FansJ'aime
345SuiveursSuivre
600SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables de la CCAT se poursuit, sur le terrain les militants ont mené quelques actions. Lors...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un barrage, ce père de famille a nié avoir blessé un gendarme devant le tribunal correctionnel...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit une situation extrêmement difficile. Outre les agressions et les car-jackings, les habitants du Mont-Dore Sud...