Pour la CCAT, “l’objectif principal, c’est l’accession à la pleine souveraineté”

Pourtant assigné à résidence, Christian Tein a publié vendredi 24 mai, dans la soirée, une vidéo dans laquelle il donne la position de la CCAT après la visite éclair d’Emmanuel Macron

Le responsable de la CCAT est entouré d’un certain nombre de personnes, pour cette prise de position, apparemment filmée dans les locaux de l’UC. Il se dit en effet que les militants de la CCAT auraient pris possession du siège de l’Union Calédonienne, rue de la Gazelle, à Magenta.

Le combat, c’est l’indépendance

Christian Tein explique avoir redit au chef de l’État l’opposition au dégel du corps électoral qui, a-t-il dit « est pour nous un sujet central, ça n’est pas quelque chose de banal ». Évidemment, la CCAT ne condamne pas les violences qu’elle a déclenchées, et n’appelle pas non plus au retour au calme. Tout juste Christian Tein explique que « on va demander à nos gens sur les artères principales de desserrer un peu l’étau de manière à ce que le carburant puisse aller pour servir nos populations, surtout les médicaments, les gens qui sont dialysés, les gens qui ont besoin de soins ». Et dans ces conditions, « on reste mobilisé, dit-il, on maintient la résistance dans les quartiers, mais c’est une résistance où on fait attention à nos vies. On doit aller jusqu’au bout sur ce sujet. Mais allons-y coordonnés, structurés, de manière organisée pour qu’on puisse atteindre les objectifs. L’objectif principal, c’est l’accession de notre pays à la pleine souveraineté. »

Lever les assignations à résidence

Aussi, concernant la levée des barrages, préalable essentiel à toute reprise du dialogue, Christian Tein explique que « nous avons besoin d’aller à la rencontre de nos gens, dans les quartiers, sur l’ensemble du pays jusque dans les provinces nord et Îles, pour expliquer la visite du président et les messages que nous lui avons fait passer ». Mais pour se faire, il réclame la levée de toutes les assignations à résidence qui concernent une quinzaine de responsables de la CCAT dont lui, « on ne peut pas aller sur le terrain aujourd’hui et apaiser les choses sur le terrain si on n’a pas levé ces obstacles. C’est le message pour Paris et pour le Haut-commissariat ».

Continuant à accuser la France d’être responsable de ce qui se passe, et utilisant la dialectique victimaire chère à la CCAT, Christian Tein demande aux forces de l’ordre de « lever le pied », il ajoute « c’est pas en faisant des rapports de force et en menaçant les gens, les enfants, les dames et les grands-mères dans les maisons, qu’on va trouver une niveau d’apaisement qui est convenable. »

N.V.

Fil d'actualité

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des...

Nicolas Metzdorf lance sa « campagne de vérité sans promesse »

Au lendemain de l’annonce de sa candidature pour les...

« Enlevez vos policiers, gendarmes, soldats »

Le président de l’Union Calédonienne, Daniel Goa, revient, par...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé ce dimanche en fin de matinée l'assouplissement de plusieurs mesures restrictives. "L’engagement de l’ensemble des services...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin à la tribu de Netchaot, à Koné, n’a pas été jusqu’à son terme. Ce congrès extraordinaire...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des non-indépendantistes avec Nicolas Metzdorf et Alcide Ponga, les bureaux du Rassemblement-Les Républicains du Mont-Dore ont...