Calédonie : qui sont les trois membres de la mission de dialogue ?

En même temps qu’Emmanuel Macron, trois hauts fonctionnaires ont posé le pied en Calédonie afin d’instaurer cette “mission de dialogue” plébiscitée par Paris afin de répondre à la crise calédonienne.

Dans l’avion présidentiel qui s’est posé jeudi matin à La Tontouta, il y avait Emmanuel Macron évidemment, les ministres Gérald Darmanin (Intérieur), Sébastien Lecornu (Armée) et Marie Guévenoux (Outre-mer), mais aussi trois membres de la mission de dialogue formée par l’Elysée, des hauts fonctionnaires et non des politiques, afin de répondre à la crise que traverse actuellement la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de Rémi Bastille, d’Eric Thiers et de Frédéric Pottier. Selon l’entourage du chef de l’État, ces trois “personnalités qualifiées” du dossier calédoniens devront “retisser les liens du dialogue“, tandis qu’Emmanuel Macron voudrait aller vite sur la conclusion d’un accord global.

Rémi Bastille, un fin connaisseur du dossier calédonien

La Nouvelle-Calédonie, Rémi Bastille connaît bien. La première fois qu’il a mis les pieds sur le Caillou, Rémi Bastille (41 ans) était alors chef adjoint du cabinet du Premier ministre Manuel Valls. C’était en 2016, “au moment de la crise du nickel avec le premier gros plan de soutien à cette filière“, expliquait-il aux Nouvelles calédoniennes en décembre 2022. Il a ensuite suivi le dossier au ministère des Outre-mer de 2017 à 2019, en tant que conseiller de l’ancienne ministre Annick Girardin. Puis, il avait fait le grand vol vers la Nouvelle-Calédonie en devenant secrétaire général du Haut-commissariat, entre novembre 2020 et décembre 2022, date à laquelle il a regagné la Métropole. D’abord en tant que préfet chargé d’une mission de service public, avant de rejoindre le cabinet de Gérald Darmanin, de septembre 2023 à janvier 2024. Dernièrement, il occupait la fonction de préfet du Doubs. “C’est le préfet qui connaît le mieux le dossier“, a salué Nicolas Metzdorf avant le début des discussions avec Emmanuel Macron au Haut-commissariat.

Eric Thiers, haut fonctionnaire, constitutionnaliste et historien

Âgé de 54 ans et originaire d’une famille de Saint-Pierre-et-Miquelon, Eric Thiers est l’actuel directeur de cabinet de Nicole Belloubet, la ministre de l’Éducation nationale, depuis février 2024. Mais, auparavant, Éric Thiers avait notamment travaillé à l’Elysée “en tant que Conseiller institutions auprès du chef de l’État, une fonction qui lui a permis de travailler sur la Nouvelle-Calédonie“, précise le média Outremer 360, qui détaille également qu’il fut “entre 1993 et 2007, administrateur chargé des questions constitutionnelles, électorales et ultra-marines, puis responsable du secrétariat de la commission des Lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République à l’Assemblée nationale“.

Frédéric Pottier, de la RATP au Caillou

Frédéric Potier (51 ans) occupe actuellement le poste de délégué général de la RATP (le réseau de transport de l’Île-de-France). Un poste loin des préoccupations actuelles de la Nouvelle-Calédonie. Mais, là encore, son CV parle en sa faveur alors qu’il a occupé le poste de conseiller technique Outre-mer de 2014 à 2017 aux côtés de Manuel Valls, lorsque ce dernier était Premier ministre.

Fil d'actualité

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit...

La clinique Kuindo-Magnin appelle (encore) à l’aide

Pas de fermeture fin juin comme annoncé dans les...

Dans le Nord, la fuite des soignants inquiète

Bien que situé loin des exactions commises dans le...

Nos réseaux

12,610FansJ'aime
345SuiveursSuivre
600SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables de la CCAT se poursuit, sur le terrain les militants ont mené quelques actions. Lors...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un barrage, ce père de famille a nié avoir blessé un gendarme devant le tribunal correctionnel...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit une situation extrêmement difficile. Outre les agressions et les car-jackings, les habitants du Mont-Dore Sud...