« Vous vendez la mort »

Mardi à Nouméa, un homme a été condamné à huit mois de prison ferme pour avoir vendu du cannabis en janvier à Dumbéa.

Demain, il fêtera ses 22 ans, loin des siens, beaucoup étant à Lifou. Lui sera au Camp-Est. Incarcéré à Nouville, il l’est depuis mi-mars. Une première dans sa vie. Mardi, ce n’était pourtant pas la première fois qu’il avait affaire à la justice, mais la cinquième en l’espace de deux ans, toujours pour stupéfiants. Sa dernière condamnation remonte à mai 2023. Depuis, planaient au-dessus de sa tête une peine de quinze mois de prison ferme (peine non exécutée, il était dans l’attente d’un bracelet électronique) et une autre de six mois avec sursis. La présidente du tribunal correctionnel a rappelé au prévenu, au moment de l’énoncé du jugement, que ces deux précédentes peines vont certainement se transformer en prison ferme sans bracelet, et se rajouter à celle prononcée mardi (huit mois de prison ferme). Ainsi, au total, ce vendeur de cannabis pourrait rester incarcéré pendant deux ans et demi.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Anthony Fillet

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...