La CCI-NC et la province Sud signe une convention-cadre pour soutenir le développement économique

La Chambre du Commerce et de l’Industrie de Nouvelle-Calédonie (CCI-NC) ainsi que la province Sud ont signé, jeudi 14, une convention-cadre de coopération en faveur du développement économique. Celle-ci a pour objectif d’être déclinée en conventions spécifiques. Une première, en partenariat avec l’EGC Business School, a d’ailleurs été signée le même jour.

« Mettre la CCI comme acteur du dernier kilomètre de l’action de la province Sud », tels sont les mots du président de la CCI-NC, David Guyenne, pour affirmer sa fierté à propos de la signature de la convention-cadre entre « deux acteurs du concret au service de nos institutions ». En face de lui, la présidente de la province Sud, Sonia Backès, y voit « un moment important. La signature s’inscrit dans un moment assez compliqué pour les entreprises. Les chefs d’entreprises attendent de nous des aides concrètes ».

Une convention-cadre pour le développement économique

L’aboutissement de cette convention reflète un travail de longue haleine. Les services des deux signataires ont beaucoup échangé pour comprendre les objectifs des uns et des autres. Le problème étant le suivant, « l’action des collectivités, si elle ne peut pas rayonner et être mise en œuvre sur le terrain, est moins efficace » selon Sonia Backès. Ils ont finalement convenu ensemble d’une convention visant à soutenir le développement économique. Les deux discours émettent le souhait d’accompagner et de défendre au mieux les entreprises. Il faut « avoir des échanges les plus efficaces possibles pour accompagner au mieux les entreprises et chefs d’entreprises » affirme la présidente de la province Sud, avant de poursuivre « la CCI, ce sont des chefs d’entreprise qui la dirigent, donc ils parlent la même langue. Quand ils ont affaire à l’administration, il y a ce lien, cette traduction qui peut être faite ».

L’idée phare est d’être complémentaire en répondant à des attentes les plus concrètes possibles, de mieux connaître les dispositifs et d’avoir une information plus fluide dans un certain nombre de secteurs comme le tourisme, l’export, les aides spécifiques, la création d’entreprise. La CCI-NC va également avoir pour mission de faire « remonter les difficultés des chefs d’entreprise dans les processus administratifs. Il y a un point qui importe à tous les deux, c’est la simplification administrative » déclare Sonia Backès.

Un déclinement en convention spécifique

Comme le rappelle la présidente de la province Sud, « la convention-cadre a pour objectif d’être déclinée en conventions spécifiques pour être le plus concret possible ». Une première a donc été signée en partenariat avec l’EGC Business School, dotant l’école d’une subvention de 10 millions de francs CFP. Pour David Guyenne, c’est « le signe qu’on va chercher du concret, une action terrain, une action qui a de l’impact sur les jeunes qui vont être les ressources des entreprises calédoniennes » Cette dotation permettra d’accompagner davantage les étudiants dans leur projet par différentes actions comme des séminaires sur les enjeux économiques, un challenge startup avec la création express d’entreprise. Avant de signer, Sonia Backès conclut : « On va devoir accélérer la diversification avec le tourisme, les ressources maritimes, la nécessité de travailler sur l’export. Le rôle des élèves sera de faire vivre cette convention ».

Eloi Coupry

Fil d'actualité

La SLN, privée de production minière jusqu’à nouvel ordre

La situation est pour le moins préoccupante pour le...

Les derniers jours de la SLN ?

Désormais, la SLN vit sous la menace de se...

« Vous vendez la mort »

Mardi à Nouméa, un homme a été condamné à...

« Il ne se passe pas un jour sans un incident »

Une triple agression cette semaine et des insultes quotidiennes...

« Les réponses sont multiples »

Le procureur de la République, arrivé hier matin au...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La SLN, privée de production minière jusqu’à nouvel ordre

La situation est pour le moins préoccupante pour le principal employeur du pays. Tous ses sites miniers sont à l’arrêt, aussi bien ceux du...

Les derniers jours de la SLN ?

Désormais, la SLN vit sous la menace de se voir interdire l’exploitation de ses sites miniers de la province Nord, pour une durée indéterminée....

« Vous vendez la mort »

Mardi à Nouméa, un homme a été condamné à huit mois de prison ferme pour avoir vendu du cannabis en janvier à Dumbéa. Demain, il...