L’ASAF veut garder la tête dans les étoiles

La Ligue des champions féminine en Océanie est de retour. Le coup d’envoi de cette seconde édition sera sifflé dimanche à Honiara, la capitale des îles Salomon. Les Calédoniennes défieront les Tongiennes du Veitongo FC, lundi (16 heures).

Un titre à défendre. Les joueuses de l’AS Académy Féminine (Asaf), sacrées championnes territoriales après la décision de la Commission de recours de la Fédération calédonienne d’annuler leur défaite sur tapis vert, vont tenter de conserver leur couronne océanienne. Car, ce sont bien elles, portées notamment Alice Wenessia, leur nouvelle capitaine, qui représenteront encore le Caillou lors de la prochaine Ligue des champions océanienne.

Le début d’un nouveau chapitre alors qu’elles avaient réalisé un parcours sans faute l’an dernier, signant quatre victoires en quatre matchs sur la scène continentale. Cette saison, l’objectif reste le même pour les joueuses de Coralie Bretegnier.

Un nouveau format

Cependant, le format a changé, durcissant un parcours déjà semé d’embûches. D’une poule de cinq équipes (où le premier du classement remportait le trophée), la compétition passe, cette année, à deux groupes de quatre dont les deux premiers se qualifieront pour des demi-finales, avant l’organisation de la grande finale le samedi 23 mars. Le nombre d’équipes augmente donc de cinq à huit avec l’arrivée des Tonga, du Vanuatu, des îles Cook, et de la Nouvelle-Zélande. Les Samoa, de leur côté, ont perdu leur représentant.

Un rival néo-zélandais

Qualifié grâce à leur victoire en finale du championnat, le Auckland United FC sera le principal rival pour l’ASAF, qui devra notamment composer sans Etsy Matao et Christelle Wahnawe, qui ont pris un peu de recul.

Un défi de taille qu’elles tenteront de relever dès la phase de poule, jeudi prochain, avant d’éventuellement retrouver les Néo-Zélandaises en finale au Lawson Tana. Un stade que certaines filles connaissent déjà, pour avoir décroché la médaille de bronze sur la pelouse salomonaise, sous les couleurs de la Calédonie, lors des derniers Jeux du Pacifique en novembre dernier. Cette expérience aidera-t-elle l’Asaf à rééditer la performance de l’an passé, et surtout, à garder la tête dans les étoiles ?

Eloi Coupry

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...