La ville organise un concours pour recruter ces futurs policiers municipaux

On le sait, la sécurité et le bien-être des Dumbéens sont parmis les priorités des maires de l’agglomération. C’est donc pour renforcer les effectifs de la police municipale qui travaille au quotidien aux côtés de la Gendarmerie nationale que la ville de Dumbéa ouvre un concours de recrutement.

Les gardiens de police municipale sont chargés, avec les autres services concernés, de garantir le bon ordre, la tranquillité et la salubrité publique. Ils exercent leurs fonctions exclusivement sur le territoire de la commune. Ils rendent compte à leur supérieur hiérarchique de tous crimes, délits et contraventions dont ils ont connaissance. Ils constatent les infractions aux lois pénales et aux textes en vigueur pour lesquels ils ont compétence et recueillent tous les renseignements en vue de découvrir les auteurs de ces infractions. Pour pouvoir candidater, il faut avoir au moins 18 ans et pas plus de 35 ans (au 1er janvier 2024). Il faut être titulaire au moins du brevet des collèges. Les dossiers d’inscription sont à retirer jusqu’au 9 février à l’accueil de l’Hôtel de ville de Dumbéa ou à télécharger sur le site internet de la ville (www.ville-dumbea.nc) dans la rubrique « actualité ». Ces dossiers d’inscription une fois complets devront être remis avant le 9 février 2024 14h soit par voie postale (Ville de Dumbéa, 66 avenue de la Vallée, 98835 Dumbéa) soit directement déposés auprès du service des ressources humaines et de la rémunération de la ville de Dumbéa (Bureau n°205 au premier étage de l’Hôtel de ville). Le nombre de postes ouverts est fixé à 10 en liste principale et 10 en liste complémentaire.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...