Les jeunes du lycée Antoine Kela de Poindimié vainqueurs du CREATHLON

Les salles du colisée et le cinéma de la commune ont vibré au rythme du CREATHLON 2023. Le lycée Antoine Kela de Poindimié a enlevé cette deuxième édition.

Coorganisé par le lycée professionnel François d’Assise et le pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat de l’Université de la Nouvelle Calédonie (PEPITE NC), ce nouveau cru a vu la participation de neufs établissements scolaires publics et privés. Les jeunes, encadrés par des coachs, ont travaillé sur leur start-up, en trois temps. Lors de la première étape, dénommée idéation, les participants ont défini, leur idée, leur marché et leur cible. Puis, ils se sont occupés des composants de leur business model appelé aussi modèle économique ou modèle d’affaires. En pratique ils ont réfléchi, à ce qu’ils allaient vendre, auprès de quels clients, dans quel but, de quelle manière et pour quel bénéfice. Dans le troisième temps, le plus important, ils ont travaillé sur la présentation de leur pitch pour expliquer comment vendre leurs idées.

Et le vainqueur est…

« Deux jeunes au minimum doivent prendre la parole et ils ont cinq minutes pour faire un pitch convainquant auprès du jury. Ils devront ensuite, répondre à quelques questions », détaille, Naomi Daculsi, chargée de mission pour le PEPITE NC. Cette dernière a rappelé l’objectif de ce CREATHLON : « cette opération a pour but d’une part, de sensibiliser les jeunes à l’entreprenariat, en leur montrant qu’il y a d’autres voies possibles après leurs études et même pendant leurs études et d’autre part, de leur ouvrir l’esprit sur les enjeux actuels du développement de la Nouvelle Calédonie, notamment les enjeux du numérique, le sujet du jour. Le faire à Bourail, permet aussi de toucher plus d’établissements et d’avoir aussi un évènement en dehors de Nouméa pour changer ». Le lycée Antoine Kela de Poindimié l’emporte devant la CCI BTS NDRC et Saint Joseph de Cluny termine quant à lui à la troisième place. Le jury a décerné aussi un coup de cœur au lycée professionnel Saint-Pierre Chanel de la Conception (Mont-Dore). « Cela s’est superbement passé. Les jeunes hyper-motivés n’ont pas hésité à bosser jusqu’à très tard, jeudi soir, quand nous étions à l’auberge de Poé. D’ailleurs, on a été étonné voire agréablement surpris, de les voir tous travailler aussi tard. Et avant d’entrer dans la salle, dispersés un peu partout, ils étaient, tous, à nouveau, en train de répéter. Ils ont voulu donner le meilleur d’eux-mêmes. Vraiment je suis super-contente de les voir aussi enthousiastes. », conclut, Naomi Daculsi.


Les établissements participants

Les lycées, Antoine Kéla de Poindimié, Jules Garnier, Blaise Pascal, Saint Pierre Chanel, le lycée professionnel Saint Joseph de Cluny, de Nouméa, le lycée professionnel François d’Assise (LPFA) de Bourail, le lycée Apollinaire Anova de Païta, la CCI BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) et l’Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC).

Nadège Bège

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...