Une belle journée sur la BA 186

La base aérienne 186 « lieutenant Paul Klein » accueillait hier la 5e édition de la journée des métiers de l’aéronautique. Plus de 800 jeunes venus de toute la Calédonie y ont participé.

Il est rare de voir les hangars de la base aérienne de la Tontouta, grouiller d’autant de monde. Et pourtant hier toute au long de la journée, les avions et hélicoptères de l’Armée de l’Air et de l’Espace, et de la Marine nationale, avaient quitté leurs emplacements respectifs pour laisser place à plusieurs dizaines de stands et à des centaines de jeunes, pour certains ébahis de découvrir un lieu qui n’est que très rarement ouvert au public. Une journée qui avait pour vocation de présenter aux jeunes à partir de la classe de 3e toutes les opportunités, tous les métiers existant dans le monde de l’aéronautique militaire, mais aussi civile. « L’idée, c’était vraiment d’être généraliste sur l’aéronautique. Parce que y a une forte proximité entre le civil et le militaire dans ce milieu, que ce soit sur l’entretien des aéronefs, sur la préparation, sur les règles de vol et sur un certain nombre d’environnements qui nous sont communs, il est essentiel de montrer toutes ces opportunités » expliquait le Colonel Mathieu Rigg, le commandant de la BA 186. Dans le grand hangar de la base et sur le parking réservé aux aéronefs, les jeunes pouvaient découvrir les différents métiers des armées, mais aussi ceux de sapeurs-pompiers d’aéroport, des sociétés qui travaillent sur la plateforme aéroportuaire de la Tontouta, mais aussi les douanes, de la Police aux Frontières, de la Gendarmerie de l’air ou de la Sécurité Civile venue présenter son unité de dronistes.

Une journée pour susciter des vocations

« L’idée, c’était de nous ouvrir aux classes en raison des formations professionnelles, donc essentiellement aux classes de 3e au lycée et aux universités. Je dirais à l’âge où un jeune est en mesure de se projeter ou de s’inscrire dans un parcours professionnel. Donc l’idée c’était vraiment d’adapter notre journée au profit des jeunes et d’apporter un certain nombre d’ouvertures. Et pourquoi pas d’orientation professionnelle », expliquait encore le Colonel Rigg. Une journée au cours de laquelle les jeunes et leurs professeurs ont pu assister à des exercices dynamiques. Le public a notamment pu assister à un posé opérationnel de Casa avec déploiement d’une unité des commandos de l’air, et a un exercice de libération d’otage du GIGN et du RAID avec pour vecteur aérien un hélicoptère Puma. Des démonstrations dynamiques qui ont fasciné les jeunes présents pour cette journée particulière, particulière également pour l’ensemble des femmes et des hommes qui travaillent au quotidien sur la base aérienne 186. « C’est une joie de pouvoir accueillir tous ces jeunes, nous expliquait le Colonel Rigg, nous avons eu cette année, notamment avec Wl’arrivée du détachement Pégase et des Rafales déjà d’avoir des opportunités d’accueil dédiées aux autorités et la jeunesse. Mais aujourd’hui, c’est vraiment une joie d’ouvrir la base aux jeunes calédoniens dans leur ensemble », concluait le commandant de la Base Aérienne 186.

Lionel Sabot

Fil d'actualité

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Quasiment sept jours après la flambée de violences qui...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai...

Des élus d’Outre-mer appellent à une « réponse politique »

Une vingtaine d’élus ultramarins, dont le sénateur calédonien indépendantiste...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Quasiment sept jours après la flambée de violences qui a embrasé le Grand Nouméa, voici un aperçu du paysage à l'entrée du centre-ville de...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un "nouveau cri d'alerte" dans un communiqué afin de protéger les entreprises "encore indemnes". La zone industrielle...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300 de ses ressortissants, actuellement bloqué en Calédonie en raison de la fermeture de l'aéroport de...