Le cas Goa

C’est toujours très embarrassant de traiter médiatiquement du cas d’un responsable politique qui a à s’expliquer sur ses comportements dans le prétoire. Car l’opinion juge. Si elle considère que l’on en fait trop, elle nous accuse de positionnement politique. Si elle estime que l’on traite l’affaire en quelques lignes, elle reprochera une complicité pusillanime. On en vient à regretter de n’être pas sous d’autres latitudes et dans d’autres démocraties où, pour de tels avatars, l’élu aurait quitté la scène politique avant même qu’il le lui soit réclamé. Sans doute la France est-elle ainsi faite que la condamnation d’un responsable politique (sauf d’un crime) quelles que soient ses convictions et son obédience, ne pousse pas ce dernier à en tirer toutes les conséquences. « Tout est perdu fors l’honneur  », hurla François 1er après la déroute de Pavie, l’honneur n’est sans doute plus une vertu cardinale pour ceux qui nous dirigent ou à qui l’avenir du pays est confié. La justice au moins passe, et de manière proportionnée, n’en déplaise aux hurleurs qui, jugeant les politiques tous pourris, voudraient les voir tous au Camp Est ! 

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Émeutes : au tribunal de Nouméa, les pilleurs se défendent, « on n’a rien cassé, on s’est juste servi »

Tandis que les violences urbaines se poursuivent dans Nouméa et ses alentours, défilent devant le tribunal correctionnel de Nouméa les premiers émeutiers et pillards...

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue sur le...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...