Les touristes font un retour remarqué

Au deuxième trimestre, selon les chiffres communiqués par l’Institut de la statistique et des études économiques (Isee), le niveau de fréquentation touristique est en hausse par rapport à 2019. Une bonne nouvelle après trois années difficiles pour le secteur.

La Calédonie est de nouveau au programme des touristes. C’est, du moins, l’impression que donne le dernier rapport de l’Institut de la statistique et des études économiques (Isee). Malgré le contexte économique mondial dégradé, le risque requins et les interdictions de baignade, presque tous les signaux sont au vert sur le Caillou. Ainsi, lors du deuxième trimestre de l’année, quelque 28 152 touristes sont arrivés à Tontouta. En comparaison, en 2019, dernière année de pleine activité avant la crise sanitaire, 26 617 personnes avaient posé le pied ici sur la même période d’avril-mai-juin. Soit une hausse de 5,8% entre ces deux périodes. Dans les détails, les mois de mai et de juin, avec respectivement 7800 et 9480 visiteurs, ont même enregistré un taux de fréquentation record depuis 2015.

Sur les trois mois étudiés, ils proviennent en majorité de Métropole (7 949 personnes, + 19,2%) et d’Australie (7 460 personnes, + 11,3%). Deux provenances en hausse par rapport à quatre ans en arrière. Mais, ce ne sont pas les seules. La Nouvelle-Zélande (3 248 personnes, +21,6%) et Wallis-et-Futuna (2 028 personnes, + 24,4%) participent très largement à la belle remontée du tourisme calédonien. 

La désertion des Japonais

Les Français demeurent en tête avec 39% de la part du marché (si l’on comptabilise les Métropolitains, les Wallisiens, les Futuniens et les Polynésiens), juste devant nos voisins australiens et néo-zélandais qui suivent, juste derrière, avec 38% de représentativité (contre 35% en 2019), qui constituent, sans surprise, les principales clientèles étrangères du territoire.

En revanche, seule ombre au tableau, les Japonais sont toujours aux abonnés absents. Ainsi, les chiffres de fréquentation des nippons demeurent en berne, malgré la mise en place de partenariats avec des voyagistes et d’actions de promotion, avec seulement 1 384 arrivées sur le Caillou ce trimestre, contre 3 978 en 2019. Soit 65,2% de baisse. Les touristes japonais ne représentent plus que 5% de part de marché (contre 15% en 2019).

Claire Gaveau

Des croisiéristes en baisse

Au deuxième trimestre 2023, 15 paquebots ont accosté en Calédonie, contre 26 paquebots sur la même période de l’année 2019. Si le nombre de bateaux a diminué de 42%, l’impact sur le nombre de croisiéristes demeurent moins important, avec 41 100 visiteurs cette année, contre 57 360 en 2019 (- 28%). La taille de la flotte maritime ne cesse d’augmenter et cela se confirme encore un peu plus lorsque l’on regarde les données disponibles sur Lifou. Ainsi, si seulement 13 navires ont effectué un passage sur l’île Loyauté (- 19%), le nombre de croisiéristes est en hausse avec 36 480 personnes à bord (+ 16%). 

 

Fil d'actualité

Un nouvel édifice religieux incendié

Après Saint-Louis et Vao, un nouvel édifice religieux a...

Le constat de l’Éveil

Comme il en a l’habitude, c’est au travers d’un...

Le mémorial d’Ataï vandalisé !

C’est la stupeur et la colère dans la région...

Nicolas Metzdorf intègre la commission des Finances

À Paris, le député Metzdorf a rencontré l’ambassadrice d’Australie...

Le Palika, à l’heure des retrouvailles

Samedi, au centre socioculturel de La Foa, le Parti...

Nos réseaux

13,481FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouvel édifice religieux incendié

Après Saint-Louis et Vao, un nouvel édifice religieux a été la cible d’un incendie. Le presbytère de Thio est parti en fumée dans la...

Le constat de l’Éveil

Comme il en a l’habitude, c’est au travers d’un très long communiqué, que l’Éveil Océanien donne sa vision de la situation. Fidèle à sa...

Le mémorial d’Ataï vandalisé !

C’est la stupeur et la colère dans la région de La Foa, Farino et Sarraméa, où l’on a appris que la nuit dernière, le...